Politique

Donald Trump favorable à la torture des terroristes ? Ses déclarations chocs (vidéo)

Donald Trump favorable à la torture des terroristes ? Ses déclarations chocs (vidéo)

Certains en doutaient mais Donald Trump s’apprête bien à tenir toutes les promesses faites au cours de sa campagne. Après avoir lancé le projet de construction d’un mur à la frontière mexicaine, le président américain s’est dit favorable à la torture des terroristes. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Elu président des Etats-Unis le 8 novembre dernier après une campagne marquée par d’innombrables polémiques et des promesses ayant régulièrement choqué l’opinion mondiale, Donald Trump a pris ses quartiers à la Maison Blanche le 20 janvier. Et si au cours des deux mois qui ont séparé son élection de son investiture nombreux sont ceux qui ont douté de la mise en place effective de certaines de ses mesures, force est de constater que le 45e président des Etats-Unis tient ses promesses. En quelques jours, l’ancien magnat de l’immobilier a déjà signé un décret pour contrer l’Obamacare, mesure phare du mandat de son prédécesseur, il a durci les lois sur l’immigration et a même annoncé mercredi le lancement de la construction d’un mur avec le Mexique.

Donald Trump souhaite le retour de la torture

Mais Donald Trump ne compte pas en rester là. Interrogé mercredi  par la chaîne de télévision américaine ABC, le président des Etats-Unis s’est en effet dit favorable au retour de prisons spéciales pour les terroristes, où la torture serait pratiquée : "Face au terrorisme il faut combattre le feu par le feu" a-t-il lancé, "J’ai parlé hier avec des gens très haut placés dans le renseignement. Je leur ai demandé 'Est-ce que la torture marche ?' La réponse était oui. Si je pense, moi, que ça marche ? Je le pense, absolument". Donald Trump a ainsi précisé qu’il serait favorable au supplice de la baignoire qui consiste à plonger un supplicié dans une baignoire pour provoquer une simulation de noyade. Heureusement, la loi américaine interdit, pour l’heure, la torture et ce depuis un rapport datant de 2015 qui en démontrait l’inefficacité.

 

 

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people