Politique

Donald Trump arrête sa conférence de presse après son agacement d'une question (vidéo)

Donald Trump arrête sa conférence de presse après son agacement d'une question (vidéo)

Lors d'une conférence de presse ce lundi 11 mai, Donald Trump s'est agacé d'une question qu'il a jugé "méchante" avant de quitter son pupitre brusquement. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Donald Trump a mis fin à sa conférence de presse à la Maison Blanche ce lundi 11 mai de manière brutale. Habitué aux propos polémiques, le président des Etats-Unis a une nouvelle fois répondu avec virulence à une journaliste. Correspondante de CBS, Weijia Jiang a demandé à Donald Trump pourquoi il comparait les tests de dépistage au coronavirus des Etats-Unis aux autres pays, comme s'il s'agissait d'une compétition internationale, alors que le pays a dépassé la barre des 80 000 morts. A cette question, le président américain a rétorqué avec agacement : "Peut-être s'agit-il d'une question à poser à la Chine. Ne me demandez pas à moi, demandez à la Chine !". 

Une question jugée comme "méchante"

D'origine chinoise, la journaliste s'interroge alors sur la réponse de Donald Trump : "Pourquoi dites-vous cela justement à moi?". "Je dirais cela à toute personne qui me poserait une question méchante comme celle-ci", répond-t-il en jugeant la question comme "méchante". Alors que Weijia Jiang souhaitait poser une deuxième question, le président américain a donné la parole à une autre journaliste de CNN, Katilan Collins, avant de la couper en lâchant : "Non, c’est bon. Suivant…". "Mais vous m’avez appelée !", s'étonne la journaliste. "Je l’ai fait, mais vous n’avez pas répondu", réagit Donald Trump qui décide alors de quitter son pupitre pour mettre fin à la conférence de presse. Une réaction brutale qui s'explique du fait que Donald Trump vise régulièrement CNN en l'accusant de propager des "fake news" et que Katilan Collins a défendu à plusieurs reprises Weijia Jiang, avec qui le président a eu un vif échange. 

 

 

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people