Politique

Dialogues Citoyens : François Hollande face à un électeur FN en colère (Vidéo)

   / 5  
Dialogues Citoyens : François Hollande face à un électeur FN en colère
1
Dialogues Citoyens : François Hollande face à un électeur FN en colère
François Hollande sur le plateau de Dialogues Citoyens
2
François Hollande sur le plateau de Dialogues Citoyens
Pour François Hollande, voter FN n'est pas la meilleure des solutions
3
Pour François Hollande, voter FN n'est pas la meilleure des solutions
Antoine Demeyer un citoyen déçu, qui vote dorénavant pour le Front National
4
Antoine Demeyer un citoyen déçu, qui vote dorénavant pour le Front National
François Hollande choqué d'entendre ce citoyen dire que pour lui
5
François Hollande choqué d'entendre ce citoyen dire que pour lui "La France est malade"

Ce jeudi 14 avril François Hollande était attendu sur le plateau de l'émission Dialogues Citoyens. En effet, le chef du gouvernement a tenu à répondre aux questions des journalistes, mais aussi de plusieurs citoyens français. François Hollande a notamment dû faire face à un électeur déçu, qui par dépit, s'est mis à voter pour le Front National. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Alors que François Hollande est actuellement au plus bas dans les sondages, le chef du gouvernement était présent ce jeudi 14 avril sur le plateau de l’émission Dialogues Citoyens. Face à Léa Salamé et à David Pujadas, le président de la République a tenu à répondre aux questions des deux journalistes, mais aussi à celles de quelques citoyens français inquiets. Parmi eux, Antoine Demeyer, un homme qui déçu par les gouvernements de droite puis de gauche à la tête de la France, a décidé de voter dorénavant pour le Front National.

"la France elle est malade"

Alors que cet homme venait de lui faire part de ses nombreuses désillusions de la part du gouvernement, François Hollande à tenu à lui faire comprendre que voter pour le parti d'extrême-droite n'était pas forcément la meilleure des solutions. « Pour moi, la France elle est malade. On a essayé plusieurs traitements et aujourd'hui malheureusement, les traitements ne fonctionnent pas. » Ce à quoi François Hollande a immédiatement réagi. « Il faut faire attention à ne pas prendre un médecin qui peut tuer le malade. Ou en tout cas à un moment, lui faire perdre conscience. Ça c'est très important, que nous puissions même si on est malade, de ne pas aller vers le remède qui, est si je puis dire, est pire que le mal. »

Visiblement très déçu, ce citoyen français a clos le débat avec une phrase choc. « Par moment il vaut mieux un traitement très très fort. On peut souvent guérir le mal par le mal. »

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people