Politique

Des paroles et des actes : Ségolène Royal s'est imposée pour être assise juste derrière Manuel Valls

Des paroles et des actes : Ségolène Royal s'est imposée pour être assise juste derrière Manuel Valls

Le 24 septembre dernier, France 2 diffusait en direct un nouveau numéro de son émission Des paroles et des actes. Celle-ci était consacrée à Manuel Valls et on apprend aujourd'hui que Ségolène Royal a joué des coudes pour obtenir une place assise derrière le Premier ministre afin d'être dans le champ de la caméra.

Ce jeudi 24 septembre, Manuel Valls était l'invité de la première émission de la saison de Des paroles et des actes présentée par David Pujadas sur France 2. Comme Non Stop Zapping vous l'expliquait alors, le Premier ministre s'était montré très sérieux lorsque Karim Rissouli lui avait proposé de jouer à un petit jeu : celui des mean tweets. Le but était simple, le chef du gouvernement devait choisir entre un tweet gentil et un autre méchant le concernant. Mais, Manuel Valls avait finalement refusé de faire preuve d'autodérision en expliquant :

"Je pense que la politique c'est pas du spectacle. Bien sûr nous vivons tous avec les réseaux sociaux, mais les réseaux sociaux c'est pas du spectacle. On peut se détendre mais dans le moment qui vient moi je reste ce que je suis, je dis attention. Attention à tout ce qui dévalorise les responsables publiques. Les réseaux sociaux ça fait partie de notre société et je les lis, j'y prête de l'attention - plus ou moins - mais je dis attention parce que il y a un moment où à force de faire tomber du piédestal les responsables publiques, quels qu'ils soient, il ne faut pas s'étonner que la démocratie se fissure."

"Ségolène Royal a joué des coudes pour se situer derrière le Premier ministre"

Une semaine plus tard, l'émission Des paroles et des actes refait parler d'elle. En effet, on apprend dans L'Express du 30 septembre que Ségolène Royal aurait tout fait pour être assise derrière Manuel Valls afin d'être dans l'angle de la caméra. "Ségolène Royal, arrivée après les autres ministres, a joué des coudes pour s'installer entre Emmanuel Macron (qui a fait la grimace) et Jean-Yves Le Drian. Et se situer dans le champ de la caméra, derrière le Premier ministre" peut-on lire dans l'hebdomadaire dirigé par Christophe Barbier. Nos confrères du Lab d'Europe 1 ont reçu le témoignage d'une personne présente sur le plateau de l'émission à ce moment-là et qui confirme : "Hallucinant comme elle a fait ça, du grand art."

Malheureusement, le petit stratagème mis en place par Ségolène Royal n'a pas été très utile. En effet, "la caméra étant placée de biais, c'est le quatuor Le Drian / Touraine / Le Foll / El Khomri qui a surtout été visible derrière Manuel Valls durant le premier quart de l'émission" précisent nos confrères du Lab.

Réagissez à l'actu people