Politique

Des militants écolos déversent du faux sang sur la place du Trocadéro à Paris (vidéo)

Des militants écolos déversent du faux sang sur la place du Trocadéro à Paris (vidéo)

Sur la place du Trocadéro à Paris ce dimanche 12 mai, des militants écologistes ont déversé un liquide rouge en guise de faux sang afin d'alerter sur le déclin accéléré de la biodiversité. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce dimanche 12 mai, des militants écologistes, jeunes pour la plupart, ont pris d'assaut la place du Trocadéro à Paris. Ces membres du mouvement social international "Extinction rebellion" ont fait part de leur colère de constater le déclin accéléré de la biodiversité. Pendant leur rassemblement, ces écologistes ont frappé fort pour marquer le coup et surtout faire entendre leur voix. Ils ont en effet déversé 300 litres d'un liquide rouge en guise de faux sang sur les marches, afin de rendre leur message plus parlant. Dans une publication vidéo postée sur Twitter par journaliste free-lance Clément Lanot, on peut clairement voir les participants mener à bien pacifiquement leur opération afin d'alerter les consciences sur la 6e extinction de masse. La police est rapidement intervenue pour stopper leur manifestation et surtout empêcher que les militants ne déversent davantage de faux sangs au sein de ce lieu public très touristique.

Des activistes qui ont tout nettoyé

En commentaires, les internautes sont très mitigés. "Donc on est écolo, on alerte sur la 6e extinction de masse, MAIS : on utilise des dizaines de bouteilles / bidons en plastique et on organise une action qui va demander l'utilisation d'une quantité d'eau pour nettoyer notre passage #cohérence", "Les militants juste après, ont tout nettoyé eux-mêmes" ou encore "Petit à petit, les mentalités vont changer et on traitera de fous ceux qui ne les écoutaient pas", peut-on lire dans les commentaires sous la publication, likée plus de 1000 fois. Le mouvement Extinction Rebellion est né à l'automne 2018 en Grande-Bretagne, avant de voir le jour il y a plusieurs mois en France. Ce dernier prône la désobéissance civile non violente afin de pousser les gouvernants et responsables divers de la crise climatique et écologique à agir pour améliorer le monde.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people