Politique

Déchéance de nationalité -Stéphane Le Foll : Agacé par la presse, il pousse un coup de gueule (Vidéo)

Déchéance de nationalité -Stéphane Le Foll : Agacé par la presse, il pousse un coup de gueule (Vidéo)

Ce mercredi, alors que Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, faisait son traditionnel compte rendu du conseil des ministres face à la presse, il s’est montré agacé après plusieurs questions des journalistes concernant la déchéance de nationalité. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Décidément depuis quelques jours, Sthéphane Le Foll multiplie les accès de colère. Ce week-end déjà, alors qu'il se rendait dans les studios de "BFMTV" pour l'interview politique de Jean-Jacques Bourdin, Stéphane Le Foll a tenu à exprimer son mécontentement car l’une de ses interviews n’a pas été diffusée par la chaîne d’informations. Il s’en était pris alors à Alain Weill, patron de "BFM TV" et du groupe "NextRadioTV". Mais ce mercredi, lors de son traditionnel compte rendu du conseil des ministres face à la presse, en tant que porte-parole du gouvernement, il s’est une nouvelle fois emporté. La raison ? Il s’est agacé que les journalistes lui posent des questions sur la position du gouvernement concernant la déchéance de nationalité et notamment sur le fait que cela touche les que les binationaux ou tous les Français condamnés pour terrorisme.

"Chacun doit avoir un peu de respect"

"Alors on va se mettre bien d’accord, je vous ai donné l’ensemble de ce qui a été présenté ce matin (…) J'ai dit ce que j'avais à dire. Le cadre est parfaitement indiqué. Et c'est sur cette base et sur ce cadre que s'engageront maintenant les discussions au Parlement. Mais les décisions ont été prises et arbitrées", a-t-il expliqué avant qu’un journaliste ne lui réponde : "C'est un vrai problème parce qu'il reste une ambiguïté et nous, on ne veut pas écrire des choses qui soient fausses ou ambiguës". Un échange vif a ensuite eu lieu entre le ministre de l’Agriculture et le journaliste.  "Eh ben si... Ohlala, si c'était la règle qui s'appliquait çà chaque fois que vous écrivez des choses...", a lancé Stéphane Le Foll. "Eh bah aujourd'hui, la règle s'applique !", lui a répondu le journaliste. "Oh oui bon bah elle s'applique, aujourd'hui moi... Non non non, moi je ne veux pas rentrer dans ce débat et ce procès, [il monte d'un ton] y'a quand même des moments aussi où chacun doit avoir un peu de respect. Je vous fais le point sur le conseil des ministres, je vous dis ce qui a été dit et je l'ai dit de manière très précise, donc maintenant, s'il-vous-plaît, y'a un moment où vous pouvez répéter", a conclu le député.

Réagissez à l'actu people