Politique

Débat élection présidentielle 2017 : Jean-Luc Mélenchon tacle François Fillon et Marine Le Pen (vidéo)

Débat élection présidentielle 2017 : Jean-Luc Mélenchon tacle François Fillon et Marine Le Pen (vidéo)

Jean-Luc Mélenchon s'est attaqué à François Fillon et Marine Le Pen sur le sujet de leurs affaires judiciaires lundi soir lors du premier débat de l'élection présidentielle sur TF1. Les deux candidats sont empêtrés dans des affaires d'emploi fictif. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Les candidats à l'élection présidentielle 2017 se retrouvaient pour la première fois pour le premier débat sur TF1. Le ton est vite monté entre les différents adversaires, notamment entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron qui se sont accrochés. Jean-Luc Mélenchon est lui resté assez sobre durant le débat, se contentant d'une blague sur Benoît Hamon et Emmanuel Macron qui a bien fait rire le public et les autres candidats. Sauf quand est arrivé le sujet de la transparence de la vie des politiques, et notamment les affaires judiciaires des candidats. Jean-Luc Mélenchon s'est emporté contre les présentateurs et a voulu se détacher de François Fillon et Marine Le Pen, les deux candidats empêtrés dans des affaires d'emploi fictif. "ici il n'y a que deux personnes qui sont concernées M. Fillon et Mme Le Pen. Les trois autres n'ont rien à se reprocher alors s'il vous plaît ne nous mettez pas dans le même sac" a-t-il déclaré. Marine Le Pen a d'ailleurs elle aussi lancé un petit tacle à son opposant  : "Ça ne saurait tarder" selon elle pour Jean-Luc Mélenchon. 

"Récompenser les vertueux et de châtier ceux qui leur paraissent ne pas l'être"

Ce dernier a alors taclé les deux candidats : "Il n'est pas interdit aux électeurs sachant ce qu'ils savent (...) de récompenser les vertueux et de châtier ceux qui leur paraissent ne pas l'être" a rajouté Jean-Luc Mélenchon. Il espère donc que les ennuis judiciaires de Marine Le Pen et François Fillon vis à vis des emplois fictifs à l'Assemblée Nationale et au Parlement européen leur seront fatals dans la course à l'Elysée. En tout cas, ce fût un tacle joliment dressé par le candidat de la gauche. Presque autant que celui adressé par les deux mis en cause et Emmanuel Macron à TF1 sur l'organisation du débat.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people