Politique

Crise migratoire : découvrez la réaction choc de ces passants anti-migrants filmés en caméra cachée

Crise migratoire : découvrez la réaction choc de ces passants anti-migrants filmés en caméra cachée

Face à la crise des migrants, la coalition internationale peine à trouver un terrain d'entente. Alors qu'un sommet Union Européenne – Turquie se déroulera le 7 mars prochain à Bruxelles, les journalistes de "Cam Clash" sont partis à la rencontre de plusieurs passants indignés par l'arrivée massive des réfugiés sur le sol européen. Certains ne sont d'ailleurs pas tendres avec un migrant qui fait la manche en plein cœur de Paris. Non Stop Zapping vous dévoile la séquence ici.

La crise migratoire est encore plus que jamais d'actualité. Face à ce phénomène, la coalition internationale tente de mettre en œuvre un certain nombre de moyens pour venir en aide à ceux qui fuient la guerre et le terrorisme. A l'issue d'un long entretien avec la chancelière allemande, Angela Merkel, François Hollande a même assuré que Berlin et Paris "travaillent dans le même esprit" pour y faire face. A trois jours du sommet Union Européenne (UE) – Turquie, François Hollande insiste. Son objectif premier : "la remise en ordre de Schengen". Et selon le chef de l'Etat, ceci "passe par la coordination et le renforcement des moyens communs". Le sommet, qui se tiendra le 7 mars prochain à Bruxelles sur le thème des réfugiés, apaisera-t-il les tensions qui règnent entre Ankara et l'UE ? 

"On ne peut pas aider des gens comme ça"

En attendant, l'arrivée des migrants, de plus en plus massive, est loin de convenir à tous. C'est en tout cas ce qu'ont pu constater les protagonistes de l'émission "Cam Clash". Dans ce programme, des complices mettent en lumière des sujets d'actualité fortement décriés. Dans ce numéro, diffusé ce vendredi sur la chaîne Youtube de "Cam Clash", c'est la crise des migrants qui est évoquée. Et si certains passants se montrent compréhensifs et solidaires envers un réfugié qui fait la manche en plein cœur de Paris, ce n'est pas le cas de tous. Certains tiennent même des propos assez virulents sur le phénomène de la crise migratoire.

"Je suis humaniste donc cet homme-là, je ne le connais pas mais je l'aime et je le respecte", clame une passante, fière de pouvoir soutenir ce migrant face à un complice au discours bien tranché. "Après on s'étonne qu'il y a des chocs culturels, mais ces gens-là n'ont rien à voir avec nous", déplore-t-il. Filmés en caméra discrète, certains passants soutiennent les propos de ce complice anti-migrants. "Moi je galère ici", se désole un Français qui assure être "pris au piège". Et lorsqu'une seconde complice évoque le sujet de la guerre, l'homme s'en prend au gouvernement. "Ce n'est pas de notre faute, ni la leur. Mais c'est le gouvernement, il faut qu'ils arrivent à les gérer là-bas, chez eux", affirme-t-il. "Il y a les pays du Golfe. Tous les problèmes de là-bas, ce n'est pas à l'Europe de payer cette facture (...) On ne peut pas aider des gens comme ça. Déjà on a beaucoup de chômeurs, beaucoup de problèmes", déclare un autre. 

Réagissez à l'actu people