Politique

Crise agricole : Ils déversent des déchets au pied des abattoirs et organisent un blocus sur les autoroutes !

Crise agricole : Ils déversent des déchets au pied des abattoirs et organisent un blocus sur les autoroutes !

En France, la crise continue chez les éleveurs et les producteurs de lait. Ces derniers ont d’ailleurs bouché plusieurs points de l’autoroute de Caen ce dimanche 19 juillet afin de signifier leur mécontentement.

Ce week-end, François Hollande expliquait qu’aujourd’hui, la politique agricole commune intervient par les aides. Il explique ainsi que « les agriculteurs ne peuvent pas vivre que des aides », et qu’il doit « y avoir des prix qui doivent les rémunérer ». Il amorce ainsi sa demande aux grandes surfaces et la grande distribution en général, de rémunérer les agriculteurs à leurs justes valeurs et de mettre en avant les viandes produites en France. Cependant, il semblerait que les agriculteurs ne soient pas disposés à croire en la bonne volonté du président de la république puisque bon nombre d’entres eux ont décidés de camper des tracteurs et des camions sur l’autoroute périphérique de Caen : « Ils étaient alors 200. Ils sont désormais 300 tracteurs sur l’ensemble de la ville de Caen ! », Annonce Baptiste Gapenne, journaliste pour BFM TV. La journaliste Audrey Crespo-Mara confirme ainsi les doutes que ressentent les agriculteurs de France à propos de la véracité des propos de François Hollande : « [les agriculteurs] doutent que cette demande présidentielle change la donne ».

L’opération « Escargot » a ainsi été lancée ! Le but : déverser des pneus, du purin et autres déchets au pied d’abattoirs normands !

Les éleveurs et producteurs de lait de la région ont ainsi mené l’opération « Escargot » qui consistait à déverser des détritus et du fumier devant les sites d’autres acteurs de la filière en signe d’indignation. Sur I-Télé, Philippe Marie, responsable du secteur lait de la FDSEA (Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles), est interviewé. Il explique ainsi les revendications des agriculteurs présents sur place : « On veut vraiment avoir la présence des pouvoirs publiques et du ministre pour déclencher une table ronde ou débloquer la situation ». Sur BFM TV, il est expliqué « qu’en France, un agriculteur sur dix est en dépôt de bilan », c’est-à-dire 22000 fermes en grande difficulté.

Réagissez à l'actu people 1
Par geo | le Mercredi 22 Juillet - 15:42
Un ministre qui dit
Un ministre qui dit simplement ce que les agriculteurs veulent entendre. Des solutions il n'y en a pas, seul Bruxelles dicte la marche à suivre. L'Allemagne est le métronome de l'Europe. La France le petit toutou!
0