Politique

Coronavirus : un allongement des vacances de février parmi les scénarios (vidéo)

Coronavirus : un allongement des vacances de février parmi les scénarios (vidéo)

Différents scénarios sont envisagés par le gouvernement alors que la question se pose autour d'un troisième confinement. Invité dans la matinale de FranceInter ce jeudi 28 janvier, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a évoqué un éventuel allongement des vacances de février. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Vers un troisième confinement ? C'est la question que se posent les Français face à la dégradation de l'épidémie de coronavirus. Alors que les chiffres obtenus après la mise en place du couvre-feu à 18h ne sont pas satisfaisants, le gouvernement envisage "plusieurs scénarios" afin de lutter contre la circulation de la Covid-19. Après avoir évoqué un "confinement très serré", le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a abordé une autre piste ce jeudi 28 janvier dans la matinale de FranceInter. Devant l'interrogation sur la fermeture ou non des écoles, ainsi que le déroulement des vacances scolaires, Gabriel Attal a assuré que le gouvernement garde en priorité "le choix de maintenir le plus possible les écoles ouvertes". 

"Rien n’est exclu"

"On a toujours comme boussole de permettre à nos enfants d’aller à l’école autant que c’est possible. Maintenant on est dans une situation particulière, rien n’est exclu. Il est possible de réfléchir à allonger les vacances d'un côté ou de l'autre. Notre objectif reste que les enfants puissent continuer à apprendre", a ajouté le porte-parole alors que les variants inquiètent sur l'évolution de la "situation préoccupante". "Au 8 janvier, il y avait 3,2% de cas de variants dits britanniques qui étaient détectés en France et qu'aujourd'hui, notre estimation c'est qu'on est autour de 10%, donc on voit que ça monte vite. C'est évidemment un signal d'alerte pour nous qui nous conduit à réfléchir aux mesures qu'on évoquait", a-t-il indiqué. Seulement, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, invité dans Télématin au même moment, a nuancé ses propos concernant les vacances : "Il n'est pas du tout démontré qu'on se contamine davantage en milieu scolaire que dehors". Le ministre assure qu'il reste à "démontrer que les vacances scolaires sont moins contaminantes que la période scolaire (...) Ce n'est pas acquis". 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people