Politique

Coronavirus : Olivier Véran évoque l'extension du couvre-feu dans certains départements (vidéo)

Coronavirus : Olivier Véran évoque l'extension du couvre-feu dans certains départements (vidéo)

Le ministre de la Santé, invité au 20 heures de France 2 ce mardi 29 décembre, a annoncé une possible extension du couvre-feu à partir de 18 heures dans certains départements. L'idée d'un reconfinement a été écartée pour le moment. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

En cette période de fêtes de fin d'année, l’inquiétude monte autour de l’évolution de la crise sanitaire. "La France est confrontée à une situation épidémique instable, un plateau qui s’établit autour de 15000 contaminations par jour. Le contrôle de l’épidémie n’est pas assuré et la pression sur notre système de santé reste trop forte", a indiqué Olivier Véran ce mardi 29 décembre sur Twitter. Invité du 20 heures de France 2, le ministre de la Santé a fait le point sur la situation en France et annoncé les mesures envisagées. Après le conseil de défense en matinée, Olivier Véran a écarté à ce stade "l'idée d’un confinement généralisé ou local". Mais le gouvernement envisage "une extension du couvre-feu, de 20 heures à 18 heures, dans les départements où le taux d’incidence serait au-dessus du niveau national". Les territoires concernés sont les 20 départements suivants : Allier, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ardennes, Aube, Doubs, Jura, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Nièvre, Haut-Rhin, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Vosges, Yonne, Territoires de Belfort.

Les lieux culturels et les restaurants dans l’attente 

Dès le 2 janvier, cette mesure pourrait entrer en vigueur après concertation, "le temps nécessaire pour vérifier une stabilisation voire une amélioration de la situation sanitaire", a indiqué le ministre de la Santé. Concernant la réouverture des lieux culturels où une clause de revoyure des restrictions a été annoncée pour le 7 janvier, "la totalité des contraintes" ne pourront pas être levées, a assuré le ministre de la Santé. "Nous avons besoin de voir l'effet de Noël (...) l'effet éventuellement du Nouvel An. (...) Il y aura peut-être des aménagements", a-t-il indiqué en ajoutant que "les décisions seront annoncées dans le courant de la semaine prochaine, lorsque nous aurons la totalité des informations à date". Les interrogations sont les mêmes pour les restaurants dont la réouverture a été fixée le 20 janvier prochain. 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people