Politique

Coronavirus : le coup de gueule d'un avocat contre la gestion de la crise sanitaire (vidéo)

Coronavirus : le coup de gueule d'un avocat contre la gestion de la crise sanitaire (vidéo)

Alors que la France fait face à une pénurie de masques en pleine crise sanitaire, un avocat a partagé sa colère sur la gestion de la pandémie de coronavirus dans Morandini Live ce lundi 23 mars. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

En pleine crise sanitaire avec la pandémie de coronavirus, la France fait face à une seconde crise : celle de la pénurie de masques. En première ligne face aux personnes contaminées, le personnel hospitalier ainsi que les travailleurs au contact peinent à être protégé. Avec la chute des stocks de masques ces dernières années, la polémique enfle sur leur gestion en France. Pointé de doigt, le gouvernement a été visé pour un supposé manque de préparation. Alors que le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé ce samedi 21 mars "plusieurs commandes pour plus de 250 millions de masques qui sont livrés progressivement", l'avocat des professions de la santé, Fabrice de Vizio, a déploré "une gestion calamiteuse" dans Morandini Live ce lundi 23 mars sur Non Stop People et CNews. 

"On va au drame !"

L'avocat considère que si la propagation du coronavirus avait été prise avec sérieux dès le départ, la situation serait différente aujourd'hui. "Il paraît qu'il faut dire les chose, je vais vous les dire, les choses. On a une gestion calamiteuse d'une crise sanitaire que tout le monde a annoncé, que j'ai annoncé ici, j'ai expliqué très nettement ce qui allait se passer, avec l'expérience de l'Italie, ça c'est produit puissance 10 !", a-t-il déploré. "Moi j'accompagne tous les jours des médecins, qui vont travailler la peur au ventre, qui ne peuvent pas se faire dépister, alors je vais vous dire, les problèmes de communication, c'est le dernier de mes problèmes ! Il aurait fallu arrêter de communiquer et agir !", a poursuivi l'avocat en colère : "Depuis le premier jour, je dis on va au drame ! On va au drame ! On va au drame ! Et personne ne m'a entendu ! Alors oui, je m'énerve !! Et croyez bien que ce n'est pas une plaidoirie, que c'est vraiment un cri du coeur !".

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people