Politique

Coronavirus : Jean Castex évoque la réouverture des commerces en "bonne voie" (vidéo)

Coronavirus : Jean Castex évoque la réouverture des commerces en "bonne voie" (vidéo)

En déplacement en Bretagne ce vendredi 20 novembre, le Premier ministre Jean Castex a évoqué une "bonne voie" pour la réouverture des commerces en décembre. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Les petits commerçants espèrent pouvoir réouvrir aux environs du 1er décembre. Alors qu'une éventuelle annonce d'Emmanuel Macron est attendue la semaine prochaine, Jean Castex a assuré que "nous sommes sur la bonne voie" ce vendredi 20 novembre. Lors d'un déplacement dans le Finistère en Bretagne, le Premier ministre a évoqué la possibilité d'une réouverture autour du "1er décembre". "Si on continue nos efforts, effectivement, ça permettra de vous rouvrir", a-t-il assuré en échangeant avec une commerçante qui a déploré qu'il y a "peu de contrôles dans les grands supermarchés" pendant que "chez nous on nous bloque, on nous ferme les portes". "Les grandes structures sont ouvertes. Sauf qu'à la différence du premier confinement, on leur a fait fermer certains rayons. Il faut contrôler l'effectivité", a expliqué Jean Castex.

"Il faut trouver un socle commun"

"Quand on est en déconfinement (...) on peut sortir de chez soi et les endroits où on va il y a des protocoles sanitaires. Quand on est en confinement, l'idée est qu'on reste le plus possible chez soi. Trois exceptions: aller travailler, les écoles ne sont pas fermées, et que les gens puissent aller dans les commerces pour se nourrir. Si on ouvre plus, ça va multiplier les flux de population, les gens qui se croisent", a poursuivi le Premier ministre sur les règles du confinement. Jean Castex a rappelé l'importance du respect du protocole sanitaire après la réouverture des commerces afin de continuer à "faire baisser l'épidémie". "Même quand vous rouvrirez normalement, vous serez attentive aux masques, etc. Parce que ça va durer encore cette épidémie. Il faut éviter d'avoir à faire des ouvertures et fermetures, il faut trouver un socle commun", a-t-il indiqué.

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people