Politique

Coronavirus : Emmanuel Macron annonce des mesures pour les étudiants (vidéo)

Coronavirus : Emmanuel Macron annonce des mesures pour les étudiants (vidéo)

Pour aider les étudiants très touchés par la crise sanitaire, Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi 21 janvier de nouvelles mesures. Ils auront accès à deux repas par jour à un euro. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Face aux difficultés des étudiants en cette période de crise sanitaire, Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures ce jeudi 21 janvier. Lors d'une discussion avec des étudiants à l'université Paris-Saclay (Essonne), le président de la République assuré qu'aucun "retour à la normale ne peut être envisageable au deuxième semestre" de l'année universitaire à cause de la pandémie de Covid-19. "Jusqu'à l'été", il faudra vivre "avec les contraintes" sanitaires. "L'objectif est un 2e semestre où l'on tire les enseignements du premier. Vous avez eu le stop and go, il faut répondre à cela. Le 2e semestre se fera avec le virus et beaucoup de contraintes, l'objectif est qu’on puisse aborder la rentrée prochaine", a-t-il déclaré. 

Deux repas par jour à un euro

En réponse aux difficultés financières des étudiants qui ont été nombreux à perdre des jobs, Emmanuel Macron a annoncé une aide avec l'accès à deux repas par jour pour le prix d'un euro le repas, dans les restos U. "C'est ce que les Crous proposeront désormais à tous les étudiants qui en auront besoin. Qu’ils soient boursiers ou non", a-t-il précisé sur Twitter. S'ils le souhaitent, les étudiants pourront également se rendre un jour par semaine à l'université en présentiel. Alors que le mal-être est en hausse chez les étudiants dans cette situation, la création d'un "chèque psy" va leur permettre de pouvoir consulter un psychologue et suivre des soins. Il s'agit de "permettre à tous les jeunes qui en ont besoin d'accéder beaucoup plus facilement et avec une prise en charge, à un professionnel - psychologue, psychiatre - quand ils en ont besoin", a expliqué Emmanuel Macron. 

 


 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people