Politique

Corée du Nord : Un étudiant américain en larmes en présentant des excuses publiques (vidéo)

Corée du Nord : Un étudiant américain en larmes en présentant des excuses publiques (vidéo)

Accusé d’avoir volé du matériel de propagande alors qu’il était en voyage organisé en Corée du Nord, un étudiant américain a dû faire des excuses publiques au pays. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur Non Stop Zapping.

Aux Etats-Unis, la vie étudiante est un passage charnière pour les jeunes du pays. C’est le moment de se construire un réseau pour toute sa vie professionnelle à venir. Sur le campus, on assiste parfois à des scènes étonnantes, comme dernièrement lorsque les étudiants de l’université de Morehouse, dans l’Etat de Géorgie, ont accueilli le candidat démocrate Bernie Sanders en dansant. Selon la rédactrice politique Mashable, Juana Summers, le rassemblement était "énergique et jeune. La foule rugissait et acclamait avec enthousiasme l’arrivée sur scène de Bernie Sanders". Mais tous les étudiants n’ont pas la même joie de vivre.

"La pire erreur de ma vie"

Otto Frederick Warmbier, un étudiant américain en voyage organisé en Corée du Nord peut en témoigner. Alors qu’il allait quitter le pays, il a été arrêté début janvier par les autorités. Il est accusé d’avoir volé une affiche arborant un slogan politique à la demande d’une Eglise méthodiste américaine et avec les encouragements d’une société universitaire secrète.

Dans une vidéo diffusée par CNN, on le voit arriver tête basse accompagné de deux gardes nord-coréens. Il reconnaît ensuite son vol avant de présenter des excuses publiques. Il explique que la mère d’un ami lui avait proposé de l’argent pour son geste. "Comme ma famille a de gros problèmes financiers, j’ai commencé à envisager cela comme une opportunité en or de gagner de l’argent, explique-t-il, cité par l’agence KCNA. Le but de ma mission était de porter atteinte aux motivations et à l’éthique de travail du peuple coréen. C’était un but extrêmement bête." Il conclut son intervention, debout et en larmes, avouant avoir fait "la pire erreur de (sa) vie" et demandant sa libération. Les autorités n’ont pas précisé quelles charges pèsent contre le jeune homme ni s’il sera ou non traduit devant la justice.

Réagissez à l'actu people