Politique

Corée du Nord : Kim Jong-un menace de rayer Manhattan de la carte (Vidéo)

Corée du Nord : Kim Jong-un menace de rayer Manhattan de la carte (Vidéo)

Depuis de nombreuses années la Corée du Nord menace les autres pays du monde. Fort d'une armée obéissante et très bien équipée Kim Jon-un ne recule devant aucune provocation. Ce dimanche 13 mars, le président de la Corée du Nord a ainsi ouvertement menacé les États-Unis, et plus précisément la ville de New-York. Prêt à envoyer une bombe à hydrogène sur la grosse Pomme, la ville pourrait très bien être totalement effacée de la carte du monde. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Ce n'est un secret pour personne, la Corée du Nord qui est actuellement gouvernée par Kim Jong-un est un pays dangereux. En effet, son président littéralement totalitaire ne recule devant aucune provocation, et encore moins lorsqu’il s'agit des États-Unis. Alors qu'en janvier dernier, Kim Jong-un avait réalisé des essais nucléaires, ce dernier avait également évoqué l’existence de la bombe H.

Fort d'une armée obéissante qui le vénère et qui est en plus très lourdement armée, la Corée du Nord a proféré de nouvelles menaces ce dimanche 13 mars. En effet, Kim Jong-un en veut aux États-Unis et compte le faire savoir ouvertement. Alors que le président avait été pris en photo au début du mois de mars aux côtés d'une tête nucléaire miniaturisée, ce dernier a menacé la ville de New-York.

"la ville serait réduite en cendres"

C'est du moins ce que rapporte nos confrères de DPRK Today, le média d’État coréen sur la Toile. « Notre bombe à hydrogène est beaucoup plus grosse que celle développée par l’Union soviétique. Si cette bombe était fixée sur un missile balistique intercontinental et tombait sur Manhattan à New York, toute la population serait immédiatement tuée et la ville serait réduite en cendres. »

Des menaces que les médias du monde entier ont ensuite relayé. Visiblement fasciné par l'effacement total des États-Unis de la carte du monde, Kim Jong-un ne s'est pas arrêté là, et a expliqué être attenti aux moindres débordements de la part du pays de l'Oncle Sam. « Si les impérialistes américains commettent la moindre folie militaire et portent atteinte à notre dignité nationale et à notre souveraineté, notre république ne manquera pas l'occasion de rayer les États-Unis de la carte du monde par une frappe impitoyable et juste. » Reste à savoir maintenant si le président coréen mettra ou pas ses menaces en action.

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people