Politique

Christophe Castaner ému : Il évoque le suicide des policiers (vidéo)

Christophe Castaner ému : Il évoque le suicide des policiers (vidéo)

Invité ce jeudi 17 octobre dans "Vous avez la parole" diffusé sur France 2, Christophe Castaner a évoqué avec beaucoup d’émotion le taux de suicides chez les policiers. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Ce jeudi 17 octobre, Christophe Castaner était l’invité de "Vous avez la parole" diffusé sur France 2. Face à Thomas Sotto et à Léa Salamé, le ministre de l’Intérieur a répondu à diverses questions, sur les Gilets jaunes, les violences policières ou encore l’islamisme en France s’est notamment penché sur les suicides qui secouent le milieu policier. Sur le plateau de l’émission, le politique de 53 ans s’est laissé gagner par l’émotion. Alors que la compagne de Raphaël Glucksmann lui demande son avis sur les "54 suicides de policiers depuis le début de l’année" et si "le suicide des policiers est devenu un risque du métier", Christophe Castaner a quelque peu eu du mal à poursuivre le dialogue.

"J’ai été confronté à cela"

"Avec Laurent Nunez, je crois que c’est l’un des premiers [sujets, NDLR] dont on s’est occupé. La première fois que j’ai rencontré les gendarmes, en 2018, j’ai abordé volontairement la question de suicides chez les gendarmes", commence le bras droit d’Emmanuel Macron, préoccupé par ce fléau. En tentant de garder bonne figure tout en répondant à la question de la journaliste, Christophe Castaner poursuit : "Je l’ai abordé parce que c’est un sujet que je connais bien, hélas, dans ma vie personnelle". Après avoir pris une longue respiration et eu un mal évident à continuer à exposer son point de vue, le politique explique : "J’ai été confronté à cela et je trouve qu’il n’y a rien de pire (...) que ce cri de désespoir". En effet, l’ancien membre du Parti socialiste a très tôt dû affronter la perte de son père, qui s’est suicidé. Ce n’est pas la première fois que Christophe Castaner évoque la mort de Pierre Castaner de près ou de loin, qui s’est donné la mort par morphine après le décès de son épouse, survenu en 2010.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people