Politique

Christiane Taubira : Après sa démission, elle quitte son ministère à vélo ! (vidéo)

Christiane Taubira : Après sa démission, elle quitte son ministère à vélo ! (vidéo)

Alors qu'elle occupait le poste de garde des Sceaux depuis le 16 mai 2012, Christiane Taubira a crée la surprise ce mercredi 27 janvier. En effet, la ministre de la Justice a remis sa démission à François Hollande. Quelques heures après cette grande annonce, Christiane Taubira est repartie de son ministère à vélo ! Des adieux insolites, à retrouver sur Non Stop Zapping.

Décidément le gouvernement du président François Hollande ne tient pas en place. En effet, ce mercredi 27 janvier la ministre de la justice Christiane Taubira, a annoncé sa démission. Une annonce plutôt inattendue de la part de la garde des Sceaux, qui occupait ce poste depuis le 16 mai 2012. C'est finalement le président de la Commission des lois et député du Finistère, Jean-Jacques Urvoas, qui a été nommé comme étant le nouveau Ministre de la Justice.

"Je vous confie une belle maison"

Quelques heures après l'annonce du départ de Christiane Taubira, une conférence de presse a été donnée afin que cette dernière puisse dresser le bilan de ces années passées aux côtés de François Hollande. « Je choisis d’être fidèle à moi-même, à mes engagements, à mes combats, à mon rapport aux autres. Je suis extrêmement fière du travail que nous avons produit, nous avons pu le faire grâce aux décisions du Président de la République, au choix qu'il a fait de faire de la justice un ministère prioritaire, grâce au soutien du Premier ministre et surtout parce que quotidiennement vous avez mis la main à l'ouvrage.»

Avant de laisser sa place à Jean-Jacques Urvoas, Christiane Taubira a adressé ses encouragements à son successeur. « Je vous confie une belle maison.» a-t-elle déclaré. Et afin que son départ soit gravé dans les annales, l'ancienne garde des Sceaux est repartie du ministère de la Justice … à vélo ! Un départ insolite, sous les yeux des nombreux badauds venus saluer Christiane Taubira.

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people