Politique

Christian Jacob incendie Manuel Valls à la tribune de l’Assemblée Nationale (vidéo)

   / 5  
Christian Jacob incendie Manuel Valls à la tribune de l’Assemblée Nationale
1
Christian Jacob incendie Manuel Valls à la tribune de l’Assemblée Nationale
Christian Jacob très véhément à l'encontre de Manuel Valls après le 49-3
2
Christian Jacob très véhément à l'encontre de Manuel Valls après le 49-3
Manuel Valls écoutant les critiques de Christian Jacob à l'Assemblée Nationale
3
Manuel Valls écoutant les critiques de Christian Jacob à l'Assemblée Nationale
Emmanuel Macron en a aussi pris pour son grade
4
Emmanuel Macron en a aussi pris pour son grade
Christian Jacob à la tribune de l'Assemblée Nationale
5
Christian Jacob à la tribune de l'Assemblée Nationale

Au lendemain de la décision du gouvernement d’avoir recours à l’article 49-3 de la Constitution pour faire passer en force la loi Travail, Christian Jacob a vivement critiqué Manuel Valls ce jeudi à l’Assemblée Nationale. Le président du groupe Les Républicains dans l’hémicycle a notamment reproché au Premier ministre de tolérer le mouvement Nuit Debout mais d'interdire le débat à l'Assemblée. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Décidément cette histoire de 49-3 est loin d’avoir fini de faire parler d’elle. Mercredi, le gouvernement s’est mis à dos une bonne partie de l’opinion après avoir eu recours à l’article 49-3 de la Constitution pour faire passer en force et sans vote de l’Assemblée Nationale la loi Travail portée par Myriam El Khomri. Une affaire qui a même traversé les frontières puisque la série américaine House of Cards a envoyé un message à Manuel Valls sur son compte Twitter officiel : "À Manuel Valls: la démocratie, c'est tellement surfait", peut-on lire, suivi des hashtags #LoiTravail #49-3. Le tout accompagné d’une photo de Franck Underwood (le personnage principal de la série, joué par Kevin Spacey, ndlr) tout sourire et apparemment très fier de Manuel Valls.

"Le 49-3, c'est un coup de force contre l'Assemblée Nationale"

Et ce jeudi, ce sont Les Républicains qui sont passés à l’attaque par le biais de leur leader à l’Assemblée Nationale Christian Jacob. A la tribune de l’Hémicycle, le député de Seine-et-Marne a taillé un véritable costard au Premier ministre : "Ce recours à l’article 49-3, ce n’est pas seulement un affligeant mépris pour les organisations syndicales, que vous n’avez jamais associées à vos travaux, ce n’est pas seulement un affront à vos électeurs de 2012 que vous trahissez, ce n’est pas seulement un odieux camouflet pour votre majorité, c’est maintenant un coup de force contre l’Assemblée Nationale toute entière (…). Au fond Monsieur le Premier ministre, ce qu’on ne peut pas vous pardonner c’est de tolérer la chienlit place de la République (le mouvement Nuit Debout, ndlr) et d’interdire le débat ici à l’Assemblée Nationale".

Réagissez à l'actu people