Politique

Cash Investigation : Un proche du colonel Kadhafi l'assure "On a aidé Nicolas Sarkozy" (vidéo)

Cash Investigation : Un proche du colonel Kadhafi l'assure "On a aidé Nicolas Sarkozy" (vidéo)

Ce mardi 22 mai à 20h55, France 2 diffuse un numéro inédit de Cash Investigation sur l'affaire du présumé financement libyen de Nicolas Sarkozy. Pour mener à bien son enquête, Elise Lucet a rencontré l'ancien interprète du colonel Kadhafi. L'homme l'assure : Nicolas Sarkozy a bien reçu une aide financière de la part du régime libyen. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Il y a quelques mois, la nouvelle faisait les gros titres de la presse hexagonale. Le mardi 20 mars dernier, Nicolas Sarkozy était placé en garde à vue dans l'affaire du financement libyen. Une affaire qui pendait pourtant déjà au-dessus de la tête de l'ancien président français, soupçonné d'avoir bénéficié de financements illicites lors de sa campagne présidentielle de 2007. Dans un numéro inédit de Cash investigation diffusé sur France 2 ce mardi 22 mai, Elise Lucet a ainsi mené l'enquête et, pour ce faire, a rencontré Moftah Missouri. L'ancien interprète du colonel Kadhafi est ainsi revenu sur la toute première rencontre entre Nicolas Sarkozy et celui qu'il appelle "le Guide de la révolution". Le 6 octobre 2005, Nicolas Sarkozy se rendait alors pour la première fois à Tripoli, en Libye afin d'y rencontrer le colonel Kadhafi. Une rencontre à laquelle a assisté Moftah Missouri qui explique que Nicolas Sarkozy avait alors fait part de son engagement dans l'élection présidentielle de 2007, ce que personne ne savait à ce moment-là. L'ancien interprète détaille ensuite le contenu de cette discussion : "Le colonel Kadhafi lui dit "Nous allons vous aider'" commence-t-il avant de poursuivre "La Libye n'est pas un pays développé. Elle ne peut aider que par le truchement du pétrole, du gaz ou de l'argent en espèces (…) Au bureau du Guide, il y a quelque chose qu'on appelle 'l'aide politique'. Et 'l'aide politique' c'est de l'argent. On a aidé Sarkozy et c'est la pure vérité".

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people