Politique

Capital : Salaires, Congés, transports…découvrez les privilèges des membres du Conseil économique et social (Cese) ! (Vidéo)

Capital : Salaires, Congés, transports…découvrez les privilèges des membres du Conseil économique et social (Cese) ! (Vidéo)

Dimanche, "Capital" a décidé d’enquêter sur les dépenses de l’Etat. Avec une question centrale : Y-a-t-il trop de gaspillage ? Et sur ce point, l’émission est allée à la rencontre des membres du Conseil économique, social et environnemental (Cese), la troisième assemblée de France avec l’Assemblée nationale et le Sénat. Et vous allez découvrir qu’il y a beaucoup d’avantages à travailler pour cette institution… Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

"Oui, le Cese est utile (…) Vous illustrez, à l'heure où certains voudraient court-circuiter les corps intermédiaires, la capacité de la France à se réformer par le dialogue, l'intelligence collective, l'écoute (…) Nous devons, aussi, mieux valoriser le travail du Cese et nous appuyer sur vos conclusions, surtout quand c'est nous qui vous saisissons". C’est avec ces mots que Manuel Valls s’est exprimé début janvier devant les membres du Conseil économique, social et environnemental pour la première séance plénière du nouveau conseil renouvelé en novembre et présidé par Patrick Bernasconi. En effet, cette institution est la troisième assemblée de France avec l’Assemblée nationale et le Sénat. Son rôle est d’évaluer en lien avec la Cour des comptes les politiques publiques du gouvernement. Créée en 1925, cette institution compte 233 conseillers et 150 fonctionnaires permanents.

3000 euros net par mois pour seulement quatre jours de présence…

Et ce dimanche soir, dans son édition sur les dépenses de l’Etat, "Capital" est allé enquêter sur le "Cese" et notamment sur les privilèges offerts aux 233 conseillers et 150 fonctionnaires permanents. Avec un budget de 100 millions d’euros et alors qu’il est très rarement utilisé par le gouvernement, le Conseil est très souvent critiqué pour ses dépenses. Il faut dire qu’avec 3000 euros net pour seulement quatre jours de présence, les conseillers sont grassement payés. De plus, entre des billets de train en 1er classe, un restaurant gastronomique à des prix très abordables, une salle de musculation dernier cri, trois mois de congés payés… il fait bon d’être au Conseil économique, social et environnemental.

Réagissez à l'actu people