Politique

Burkini : François Hollande réagit à la polémique et donne son avis (Vidéo)

   / 4  
Burkini : La réaction de François Hollande
1
Burkini : La réaction de François Hollande
François Hollande s'est exprimé devant la presse
2
François Hollande s'est exprimé devant la presse
Nicolas Sarkozy avait lui aussi tenu à réagir sur cette polémique
3
Nicolas Sarkozy avait lui aussi tenu à réagir sur cette polémique
Jean-Luc Mélenchon avait lui poussé un coup de gueule
4
Jean-Luc Mélenchon avait lui poussé un coup de gueule

Alors que la polémique enfle en France au sujet du burkini, François Hollande a tenu à réagir en marge d'une réunion de dirigeants sociaux-démocrates européens à La Celle Saint-Cloud, près de Paris. Une vidéo que Non Stop Zapping vous propose de retrouver sur son site.

Depuis quelques jours, la polémique autour du burkini agite la classe politique française. Dans le JT de "TF1", Nicolas Sarkozy a clairement montré sa position. "Porter un burkini est un acte politique, militant, une provocation". Manuel Valls semble visiblement du même avis. "C'est pour moi un symbole d'asservissement de la femme comme si la femme dans l'espace public était impudique (…) Ce sont des signes de revendication d'un islamisme politique qui vise à faire en sorte que, dans l'espace public, on fasse reculer la République", a déclaré le premier ministre sur "RMC". Quant à Jean-Luc Mélenchon, il a poussé un coup de gueule. "De grâce arrêtons avec ça ! La France ne va pas passer son temps à discuter des tenues religieuses".

"Ni provocation, ni stigmatisation"

Et jeudi, lors d'une réunion de dirigeants sociaux-démocrates européens à La Celle Saint-Cloud, près de Paris, François Hollande a tenu à réagir, notamment après les images qui ont choqué sur une plage de Nice. "Ce qui est en cause avec la montée des populistes, c'est l'idée que nous nous faisons de la vie en commun la construction européenne (...) Nous ne sommes pas simplement Européens parce qu'il y a un marché et une monnaie mais parce que nous pensons qu'avec l'Europe nous sommes plus forts et nous maîtrisons notre destin", a-t-il dit devant la presse. Et d’ajouter : "En France aussi c'est le grand enjeu, la vie en commun. Ce qui suppose des règles et le respect des règles. Ce qui suppose aussi que chacun se conforme aux règles et qu'il n'y ait ni provocation, ni stigmatisation".

Par Nicolas D

Réagissez à l'actu people