Politique

Bourdin Direct : Le Front National comparé à Daech, la réponse choc de Marine Le Pen sur Twitter (vidéo)

Bourdin Direct : Le Front National comparé à Daech, la réponse choc de Marine Le Pen sur Twitter (vidéo)

En ce matin du mercredi 16 décembre, Marine Le Pen très en colère a poussé un coup de gueule contre le journaliste Jean-Jacques Bourdin. Accusant ce dernier d'avoir fait "un dérapage inacceptable" en comparant Daech et le Front National - comme vous pouvez le voir dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping - elle a décidé de publier des photos montrant les atrocités commises par l'Etat Islamique sur son compte Twitter. Des images qui ont particulièrement choqué les internautes.

Ce mercredi 16 décembre, Jean-Jacques Bourdin recevait sur BFMTV et RMC le politologue Gilles Kepel. Le journaliste l'a notamment interrogé sur les "liens pas directs entre Daech et le Front national". Dans son livre Terreur sur l'Hexagone, ce spécialiste de l'Islam et du monde arabe présente en effet les liens entre les djihadistes français et la montée du Front National. "Ce sont deux phénomènes - alors c'est bien sûr pas la même chose hein [...] Ils se ressemblent parce que dans les deux cas on est dans une société dans laquelle il y a une inclusion qui est de plus en plus faible. Quand on est jeune aujourd'hui dans les quartiers défavorisés des banlieues populaires, la perspective d'avoir un emploi, le fait que l'école ait donné des savoirs qui vous permettent d'avoir un emploi, c'est de plus en plus faible. Et à partir du moment où vous avez le sentiment que ce que vous apprenez ne vous sert à rien, d'une certaine façon les valeurs que porte l'école aussi - notamment la laïcité, la nation, la république - elles sont jetées avec l'eau du bain par ceux-là même qui sont marginalisés. Et, dans le cas de l'extrême droite, vous avez un phénomène qui n'est pas complètement différent, qui touche d'autres personnes mais qui est aussi et c'est le sens je crois de ce vote massif pour le Front National au premier et au deuxième tour des élections régionales" a-t-il ainsi expliqué.

"Il est manifestement bon de leur rappeler les atrocités de Daech"

Cette comparaison n'a pas du tout plu à Marine Le Pen qui a fait part de sa colère sur son compte Twitter. "Le parallèle fait ce matin par @JJBourdin_RMC entre et le est un dérapage inacceptable. Il doit retirer ses propos immondes !" a-t-elle ainsi déclaré dans un tweet signé de ses initiales. Mais ce qui a particulièrement choqué de nombreux internautes ce matin, c'est que pour dénoncer cette comparaison, la présidente du Front National a publié des photos d'atrocités commises par Daech. Sur ces images, on peut voir un homme écrasé par un char, un autre en train de brûlé vif dans une cage, et  enfin le cadavre d'un homme décapité dont la tête était posée sur son dos.

Ces publications ont provoqué la colère des internautes qui ont notamment demandé à ce qu'un grand nombre de personnes les signale à Twitter pour qu'elles soient supprimées. Interrogée par nos confrères du Lab,  Marine Le Pen s'est défendue : "Ah bon, ce n'est pas Bourdin qui va loin en faisant un parallèle entre ces barbares et le Front ? C'est la deuxième fois qu'il se permet ce genre de comparaison, c'est inadmissible ! Madame Elkrief a fait la même chose dimanche soir. Il est manifestement bon de leur rappeler les atrocités de Daesh pour qu'ils prennent conscience de l'énormité de leur comparaison." Pour sa défense, la fille de Jean-Marie Le Pen a également déclaré que la presse avait été "moins prude pour diffuser massivement" la photo du petit Aylan, un enfant migrant syrien qui avait trouvé la mort lors du nauffrage de l'embarcation sur laquelle il se trouvait avec toute sa famille.

 

Réagissez à l'actu people