Politique

Bertrand Delanoë compare le FN au nazisme (vidéo)

Bertrand Delanoë compare le FN au nazisme (vidéo)

Vendredi matin, Bertrand Delanoë était l’invité politique de "RTL". L’occasion pour l’ancien maire de Paris de revenir sur les résultats de dimanche dernier qui ont annoncé Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés au second tour. Un scénario qui donne matière à discuter, et pour Bertrand Delanoë, l’heure était aux comparaisons historiques. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Cela faisait quinze ans que le Front National n’était plus arrivé au second tour. La dernière fois, c’était Jean-Marie Le Pen qui affrontait Jacques Chirac en 2002. À l’époque, la classe politique s’était dressée contre le Front national et de nombreux candidats de gauche avaient voté pour Jacques Chirac. Bertrand Delanoë, membre du parti socialiste, s’est exprimé sur l’élection présidentielle de 2017 au micro de "RTL" vendredi matin. Pour lui, il est important de voter Emmanuel Macron le 7 mai prochain. L’ancien maire de Paris regrette que Jean-Luc Mélenchon et Martine Aubry ne s’expriment pas clairement à ce sujet, et l’affirme : voter Macron c’est éviter une situation catastrophique. La comparaison qu’il choisit alors de faire est très claire.

"Un accident démocratique est toujours possible"

Selon Bertrand Delanoë, ne pas voter Macron c’est prendre le risque de s’exposer à la même situation que celle de l’Allemagne dans les années 30. "L’extrême gauche n’a pas voulu choisir entre les sociaux-démocrates et les nazis. Hitler a été élu par le suffrage universel" met-il en garde. Pour lui, la victoire de Marine Le Pen au second tour serait un "accident démocratique" duquel nous ne sommes pas à l'abri. Tous les scénarios semblent posibles. Reste à savoir si cette comparaison choc suscitera l'envie chez les incertains, comme Jean-Luc Mélenchon, de voter Emmanuel Macron.

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people