Politique

Belgique : La première ministre accueillie par une "haie de déshonneur" (Vidéo)

Belgique : La première ministre accueillie par une "haie de déshonneur" (Vidéo)

La première ministre belge a eu une mauvaise surprise ce samedi 16 mai. Alors qu’elle était en visite dans un hôpital, elle a découvert que le personnel soignant sur place lui avait réservé une "haie de déshonneur". Des images à découvrir sur Non Stop Zapping.

Sophie Wilmès ne s’attendait surement pas à un pareil accueil. Ce samedi 16 mai, la Première ministre belge était en déplacement pour rendre visite à l’hôpital Saint-Pierre de Bruxelles. Mais alors qu’elle arrivait sur place, Sophie Wilmès a été accueillie par une "haie de déshonneur" par le personnel soignant. Infirmiers et médecins n’ont pas hésité à tourner le dos au convoi : "Le politique nous tourne le dos constamment face à nos appels à l'aide. Les équipes sont sous-staffées et les taux de burn-out le démontrent. On demande que le métier soit revalorisé", a déclaré un infirmier à la radiotélévision publique RTBF. Depuis plusieurs mois, le personnel soignant belge réclame une plus grande reconnaissance alors que le coronavirus poursuit sa propagation dans le pays. Selon les médias locaux, les travailleurs ont aussi organisé la manifestation contre un décret visant à recruter du personnel non qualifié pour effectuer des activités de soins infirmiers.

"Il y a eu l’expression d’un malaise"

Au micro de RTL, Sophie Wilmès a réagi à cette expression de colère de la part du personnel soignant : "Il y a eu l’expression d’un malaise, d’un besoin de dialogue". Un porte-parole de la Première ministre a indiqué que cette dernière avait parlé pendant 40 minutes avec des représentants des protestataires et que l’atmosphère dans l’hôpital avait été cordiale : "Situation sanitaire, protections, charge mentale, valorisation du métier, financement des soins de santé, aucun sujet n’a été écarté", a écrit la Première ministre dans un tweet publié sur son compte. La Belgique est l’un des pays européens les plus touchés par le Covid-19.

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people