Politique

Attentats de Paris : Patrick Cohen confronte Marine Le Pen à ses contre-vérités en direct

Attentats de Paris : Patrick Cohen confronte Marine Le Pen à ses contre-vérités en direct

Ce jeudi 19 novembre, Marine Le Pen était l'invitée de Patrick Cohen sur France Inter. La présidente du Front National s'en est pris à Christiane Taubira en assurant que la ministre de la Justice avait déclaré lors d'une interview qu'il faut "comprendre les jeunes qui partent en Syrie". Le journaliste a alors diffusé en direct un extrait de l'interview de la Garde des Sceaux afin de dénoncer la "manipulation" de Marine Le Pen. Un moment à (re)découvrir dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Après les terribles attentats qui ont secoué la région parisienne et la France toute entière ce vendredi 13 novembre, l'union nationale n'a pas tenu longtemps. Très vite, les hommes et les femmes politiques se sont servis de cette tragique situation pour se critiquer les uns les autres. Ainsi, ce mardi à l'Assemblée Nationale, les députés se sont livrés à une séance plutôt houleuse qui a été jugée "indigne" par de nombreux Français, notamment sur les réseaux sociaux.

Le gouvernement de François Hollande est la cible de nombreuses critiques de la part des leaders de l'opposition, et ce même en dehors de l'hémicycle. Ainsi, invitée ce matin dans la matinale de Patrick Cohen sur France Inter, Marine Le Pen a pointé du doigt ce qu'elle considère comme des défaillances de la part du Parti socialiste.

"On pourra juger la façon dont vous manipulez les propos des uns et des autres"

Au micro de Patrick Cohen, Marine Le Pen s'en est notamment pris à Christiane Taubira. "Vous avez dit avant-hier que Madame Taubira avait dit qu'il fallait comprendre les jeunes qui partent en Syrie, où avez-vous trouvé cette citation ?" l'a interrogée le journaliste. La présidente du FN assure alors "Je vous dis que c'est un propos qu'elle a tenu !" Patrick Cohen décide donc de rediffuser l'interview au cours de laquelle la ministre de la Justice aurait fait ces déclarations : "On va écouter cette interview [...] et on pourra juger la façon dont vous manipulez les propos des uns et des autres".

On l'entend expliquer : "D'abord il faut s'interroger sur les raisons pour lesquelles, quels sont les ressorts profonds qui font que des jeunes soient réceptifs à ce discours de destruction, de dévastation, de mort tout simplement. Qu'est-ce qui fait quand on porte la vie en soi à cet âge-là et que l'on peut rire de tout ce qui peut venir, que l'on peut se sentir prêt à affronter tout ce qui peut venir, pourquoi ce choix morbide, pourquoi ce choix mortifère, pourquoi ce choix sordide, funeste ? Il nous faut comprendre cela."

Christiane Taubira a donc souligné qu'il est nécessaire de comprendre ce qui fait qu'un jeune quitte la France pour aller faire le djihad en Syrie. Mise face à sa "manipulation", Marine Le Pen s'insurge alors : "Madame Taubira dans ce domaine, comme à l'égard des criminels et des délinquants qui pourrissent la vie de nos concitoyens n'a, à mon avis, qu'une seule priorité, c’est d'essayer de comprendre leurs ressorts intimes, c'est de se pencher au chevet de ses considérations." "C'est ce que vous avez compris de son propos ?" l'interroge Patrick Cohen. Et la présidente du Front National de répondre : "C'est le rôle d'une assistante sociale. Ce n'est sûrement pas le rôle du ministre de la Justice."

L'échange n'aurait pas plu à Marine Le Pen puisqu'elle aurait profité d'une coupure de publicités pour quitter le studio de France Inter.


Attentat, surveillance d'internet : Marine Le... par franceinter

Réagissez à l'actu people