Politique

Attentats de Paris – Marion Maréchal-Le Pen : Ses propos chocs sur le 13 novembre (Vidéo)

Attentats de Paris – Marion Maréchal-Le Pen : Ses propos chocs sur le 13 novembre (Vidéo)

Marion Maréchal-Le Pen était l’invitée dimanche soir de "BFM Politique". Et bien évidemment, la nièce de Marine Le Pen est revenue sur l’arrestation de Salah Abdeslam. Et encore une fois, elle n’a pas hésité à faire de la provocation en affirmant qu’avec le Front National au pouvoir, il n’y aurait sûrement pas eu d’attentats à Paris en novembre dernier. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Depuis quelques mois maintenant, Marion Maréchal-Le Pen n’hésite plus à créer la polémique en lançant lors de ses interviews des propos qui à coup sûr vont faire beaucoup de bruit. Ainsi, dernièrement elle prenait la défense de Donald Trump et notamment sur sa politique internationale. Mais ces derniers jours, ce sont ses déclarations sur le mariage homosexuel qui ont créé la controverse. Lors d’une conférence de presse à Milan aux côtés de ses alliés du parti italien de la Ligue du Nord elle a ainsi déclaré : "Parmi les autres valeurs que nous défendons, il y a la famille traditionnelle et naturelle. Nous souhaitons conserver le mariage comme cadre juridique de protection de la famille et de la filiation et ne pas en faire une reconnaissance sociale de l'amour, si je puis dire, qui ouvre la voie à de très nombreuses dérives. D'autres minorités chercheront à faire reconnaître leur forme d'amour, je pense notamment à la polygamie".

"Avec le FN, il n'y aurait probablement pas eu de 13 Novembre"

Et ce dimanche soir dans "BFM Politique", la nièce de Marine Le Pen s’est une nouvelle fois fait remarquer. En effet, alors qu’elle revenait sur l’arrestation de Salah Abdeslam, la journaliste lui a demandé si avec le Front National il y’aurait moins d’attentats en France ? "Ce qui est sûr c'est que toutes les dispositions seraient prises pour éviter cela", a-t-elle répondu avant de poursuivre : "Si les mesures du Front national avaient été mises en place au moment où il y avait eu les attentats du 13 novembre, il n'y aurait probablement pas eu de 13 novembre." Marion Maréchal-Le Pen a ensuite développé : "Ne serait-ce parce que trois des terroristes qui ont frappé ont emprunté la voie des migrants et qu'à cette époque-là nous n'aurions pas accepté cette politique migratoire, a-t-elle développé. "L'immigration en France est devenue un vivier de radicalisation, c'est là qu'on va chercher les petits soldats du djihadisme."

Réagissez à l'actu people