Politique

Attentats de Paris : L'hommage de Barack Obama en marge de la COP21

Attentats de Paris : L'hommage de Barack Obama en marge de la COP21

Barack Obama était l’invité exceptionnel de Laurence Haïm ce mardi sur I-Télé. De passage en France en marge de la COP21, le président américain est revenu sur les attentats du 13 novembre dernier. Et a lancé un message d’espoir à la jeunesse française.

A l’image des chefs d’Etat du monde entier, Barack Obama est à Paris depuis quelques jours pour assister à la COP21. Après les attentats de Paris le 13 novembre dernier, le président américain avait été le premier à s’exprimer. Ce lundi, il a rendu hommage en personne aux 130 victimes en se rendant devant le Bataclan en compagnie de François Hollande et de la maire de Paris, Anne Hidalgo. Après avoir déposé une rose blanche devant la salle de spectacle, Barack Obama s’était recueilli quelques instants en silence.

"Ceux qui détermineront le monde de demain, ce ne seront pas des terroristes"
 

Et ce mardi, le président Américain est revenu sur ces terribles attaques terroristes qui ont frappé la capitale. Au cours d’une interview exclusive accordée à Laurence Haïm pour I-Télé, Barack Obama a d’abord fait part du soutien total du peuple américain : "Tout d’abord, au nom du peuple américain, je souhaiterais exprimer mes plus sincères condoléances. Paris fait partie de la mémoire de la culture américaine. Quand je suis passé dans les rues hier, je me suis rappelé quand avec Michelle (Obama, sa femme, ndlr) nous étions jeunes et que nous étions ici à Paris. Beaucoup d’Américains ont des liens très forts avec le peuple français et sa culture. Le choc qui a été ressenti aux Etats-Unis montre les relations qui unissent nos deux pays". Puis le président américain s’est plus particulièrement adressé à la jeunesse française : "Je pense qu’il est important pour les jeunes de comprendre ce que les jeunes américains ont compris après le 11 septembre 2001. Ces actions terroristes perverses ne peuvent pas vaincre notre esprit. (…) La vérité c’est que les actes de ce genre ne peuvent pas changer la nature fondamentale du peuple français, la diversité d’un endroit comme Paris. Ces actes ne peuvent pas remplaecr la joie, la beauté, la solidarité qui anime la population. J’espère que les jeunes comprennent que le mal existe, qu’il y a de la violence des conflits. J’espère qu’ils comprennent que malgré cela, le monde est plein d’espoir et qu’au fond ceux qui détermineront le monde de demain, ce ne seront pas des terroristes ".

Réagissez à l'actu people