Politique

Attentats de Paris : Barack Obama se recueille devant le Bataclan

Attentats de Paris : Barack Obama se recueille devant le Bataclan

A peine arrivée à Paris dans la nuit de dimanche à lundi, Barack Obama a rejoint François Hollande et Anne Hidalgo afin de se recueillir devant le Bataclan. Ils ont chacun déposé une rose blanche pour rendre hommage aux victimes. Un moment de recueillement sous haute sécurité à découvrir dans cette vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Les chefs d'état du monde entier sont réunis à Paris pour la COP21. Pendant deux semaines, les dirigeants vont devoir se mettre d'accord sur des solutions mondiales pour lutter contre le réchauffement climatique. Ce lundi 30 novembre, Laurent Fabius a prononcé son discours d'ouverture de la conférence sur le climat. Si le ministre des Affaires étrangères et du Développement international a souligné que le succès de la COP21 n'était "pas encore acquis", il estime néanmoins qu'il "est à notre portée" avant d'ajouter "nous avons une obligation de succès" car "l'enjeu est beaucoup trop important et la menace climatique beaucoup trop grande pour que nous puissions nous contenter d'un accord minimal."

Quelques heures plus tôt au micro de France Inter, Laurent Fabius déclarait : "Je vais mettre toutes mes forces à la réussite de la COP21" avant de préciser que "L'enjeu de cette conférence, c'est de trouver les mécanismes qui vont nous permettre de passer de 3 à 2 degrés."

Barack Obama dépose une rose blanche devant le Bataclan

Vers 11 heures, une minute de silence sera observée afin de rendre hommage aux victimes des attentats de Paris. De nombreux chefs d'état et/ou de gouvernement se sont d'ailleurs rendus sur les lieux des attaques pour se recueillir en mémoire des 130 morts. A son arrivée en France dans la nuit de dimanche à lundi, Barack Obama s'est ainsi rendu devant le Bataclan. Accompagné de François Hollande et de la maire de Paris Anne Hidalgo, le président des Etats-Unis a déposé une rose blanche devant la salle de spectacle. Ils se sont ensuite recueillis en silence.

"Je crois qu'il est absolument vital que chaque pays, chaque dirigeant, envoie le message selon lequel la sauvagerie d'une poignée de tueurs n'empêchera pas le monde de s'atteler à des questions vitales. Ils doivent montrer que Paris, l'une des villes les plus belles et les plus attrayantes du monde, ne va pas se laisser terroriser par les actions insensées de quelques-uns" avait-il déclaré le dimanche 22 novembre.

Réagissez à l'actu people