Politique

Attentats de Nice : L’assaut des forces de police sur le camion

   / 6  
1
Les forces de l'ordre donnent l'assaut sur le chauffeur du camion
2
Les forces de l'ordre donnent l'assaut sur le chauffeur du camion
De nombreux coups de feu ont été tirés pendant l'assaut
3
De nombreux coups de feu ont été tirés pendant l'assaut
Les forces de l'ordre ont abattus le chauffeur
4
Les forces de l'ordre ont abattus le chauffeur
Seuls quelques policiers étaient présents sur la promenade des Anglais
5
Seuls quelques policiers étaient présents sur la promenade des Anglais
L'assaillant abattu, les forces de l'ordre ont fouillé le camion
6
L'assaillant abattu, les forces de l'ordre ont fouillé le camion

Un attentat sanglant a frappé la ville de Nice quelques minutes après le traditionnel feu d’artifice du 14 Juillet célébré sur la Promenade des Anglais. L’assaillant a fait 84 victimes en percutant la foule à bord d’un camion poids lourd. Il a finalement été arrêté par les policiers présents sur place après une course de 2km.

‘’L’horreur, de nouveau, vient de s’abattre sur la France’’, déclarait François Hollande quelques heures après le tragique attentat qui a fait 84 morts et plus d’une cinquantaine de blessés à Nice dans la nuit du jeudi 14 juillet. Un homme, âgé de 31 ans, identifié comme un Franco-Tunisien domicilié à Nice, a foncé sur la foule venue en masse assister au feu d’artifice de la fête nationale sur la promenade des Anglais, haut lieu touristique de la ville côtière. Parmi les victimes, de nombreuses familles, hommes, femmes et enfants.  L’assaillant a réussi à pénétrer sur la promenade pourtant fermée  à la circulation après avoir forcé le barrage de sécurité quelques mètres plus hauts. Il a ensuite rapidement pris de l’élan et aurait, selon les témoins sur place, effectué au moins un virage violent afin de faire davantage de victimes.

L’assaut courageux des policiers présents à Nice

Sa course aura duré 2km, malgré les tentatives de passants et de policiers pour l’arrêter. Finalement immobilisé au niveau de l’hôtel Westminster, à mi-chemin de la partie de la promenade des anglais rendue piétonne pour les festivités du 14 juillet, le chauffeur a été abattu par deux gardiens de la paix et de la BST (Brigade spécialisée de terrain), selon les informations rapportées par Le Monde. Sur les images du journal britannique Daily Mail font état de très nombreux coups de feu des forces de l’ordre sur le camion jusqu’à ce que l’un des policiers cri à ses collègues que l’assaillant est ‘’neutralisé’’. À l’arrière, de nombreuses armes de poings et grenades, toutes factices, ont été retrouvées. 

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people