Politique

Attentats de Bruxelles : une rescapée témoigne de l’horreur de la tuerie (Vidéo)

   / 6  
1
Fanny Clain, rescapée des attentats de Bruxelles
2
Fanny Clain, rescapée des attentats de Bruxelles
Fanny Clain a été prise en charge par les secours après les attentats de Bruxelles
3
Fanny Clain a été prise en charge par les secours après les attentats de Bruxelles
Fanny Clain garde le sourire malgré l'horreur de la tuerie
4
Fanny Clain garde le sourire malgré l'horreur de la tuerie
La rescapée souffre de sérieuses brûlures causées par les attentats
5
La rescapée souffre de sérieuses brûlures causées par les attentats
Fanny Clain tente de se rétablir après les attentats qui ont touché Bruxelles
6
Fanny Clain tente de se rétablir après les attentats qui ont touché Bruxelles

Quelques jours après les attentats de Bruxelles, certains rescapés commencent à mettre des mots sur l’horreur de la tuerie. C’est le cas d’une jeune femme de 20 ans, Fanny Clain, présente à l’aéroport Zaventem lorsque les kamikazes se sont fait sauter. Interrogée par la chaîne de télévision régionale belge ATV, Fanny Clain parle de son traumatisme et de ses blessures causés par l’attentat terroriste. Non Stop Zapping vous propose de découvrir son poignant témoignage en tête d’article.

Mardi 22 mars, Bruxelles a été le théâtre de nouvelles attaques terroristes revendiquées par l’Etat Islamique (EI). Plusieurs explosions ont été entendues quasi-simultanément dans la capitale belge, à deux endroits différents. C’est d’abord à l’aéroport Zaventem que plusieurs kamikazes se sont fait sauter, puis dans le métro, à la station de Maelbeek. Depuis quelques jours, les hommages se multiplient. Ce vendredi, la série phare de France 3, "Plus belle la vie", a d’ailleurs rendu un bel hommage aux victimes des attentats. 

"Je suis partie en courant"

Pour l’heure, au moins 31 personnes ont perdu la vie dans les attentats de Bruxelles et plus de 200 blessés ont été pris en charge par les secours. Les premières victimes de l’atrocité commencent également à mettre des mots sur l’horreur qu’elles ont vécue. Parmi elles, Fanny Clain, âgée d’à peine 20 ans, est originaire de l’Ile de la Réunion et "missionnaire de l’Eglise de Jésus-Chris des Saints des Derniers Jours". Interrogée par la chaîne de télévision régionale belge ATV, la jeune femme explique qu’elle devait prendre l’avion pour rejoindre les Etats-Unis lorsque la première explosion a eu lieu. Fanny Clain était dans la file d’attente pour l’enregistrement de ses bagages. Elle se remémore avoir été projetée au sol puis s’être relevée, couverte de cendres. "Je me suis relevée et je suis partie en courant", précise-t-elle avant d’ajouter : "Je me suis vue dans un miroir à moitié brûlée." Malgré un sérieux choc, la jeune fille tente de garder le sourire. "Je n’allais pas passer ma journée à pleurer", dit-elle encore.  

Réagissez à l'actu people