Politique

Attentat Champs-Elysées : un ancien député FN interpelle violemment Anne Hidalgo (vidéo)

Attentat Champs-Elysées : un ancien député FN interpelle violemment Anne Hidalgo (vidéo)

Au lendemain de l'attentat sur les Champs-Elysées qui a coûté la vie à un policier, Anne Hidalgo a été violemment interpellée par un ancien député FN sur la même avenue. Il lui a reproché de vive voix les dérives du gouvernement sur les fichés S. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Jeudi soir, l'Avenue des Champs-Elysées a été le témoin d'une scène macabre : un homme a ouvert le feu sur des policiers, en tuant un et en envoyant 2 autres à l'hôpital, avant d'être lui-même abattu. Une scène horrible qui pourrait avoir de grosses répercussions politiques puisqu'elle s'est déroulée à seulement 3 jours du premier tour de l'élection présidentielle. Et les premières séquelles se sont déjà fait ressentir. Vendredi après-midi, la maire de Paris Anne Hidalgo a été violemment prise à partie par un ancien député Front National sur les Champs-Elysées. Farid Smahi, conseiller régional d'Île de France de 1998 à 2004 et membre du bureau politique du FN jusqu'en janvier 2011, a littéralement hurlé sur Anne Hidalgo en haut des Champs-Elysées, lieux du drame de jeudi soir.

"C'est le gouvernement qui doit être traduit en justice"

Calmé par un motard, certainement membre du service d'ordre de la maire de Paris, il a reproché à cette dernière tous les maux du gouvernement, en commençant par la traiter de "criminelle". "C'est le gouvernement qui doit être traduit en justice. Tous les fichés S on doit les expulser, c'est eux les responsables" s'est emporté Farid Smahi, avant de s'attaquer aux candidats à l'élection présidentielle : "Pas un candidat n'a parlé des morts à Nice, le Bataclan, et ça continue hier ils ont ouvert tous leur grande gueule" a continué à hurler l'ancien député. Il a également raconté ne plus être musulman et avoir honte de son ancienne religion, en citant Emile Zola. Il reproche à Anne Hidalgo d'être venue "parader" sur les lieux de l'attentat, alors que cette dernière était venue rendre hommage au policier décédé. "Ces présidents qui vont serrer la main des Saoudiens alors que la femme n'a pas le droit de conduire" a continué de critiquer Farid Smahi, qui aura en tout cas créé un sacré attroupement sur les Champs-Elysées.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people