Politique

Attentat Champs-Élysées : François Fillon évoque d’autres attaques dans Paris en direct sur France 2 (vidéo)

Attentat Champs-Élysées : François Fillon évoque d’autres attaques dans Paris en direct sur France 2 (vidéo)

François Fillon était sur France 2 face à David Pujadas et Léa Salamé jeudi soir, comme les dix autres candidats à la présidentielle. Interrogé en dernier, l’ancien Premier ministre a évoqué l’attentat des Champs-Élysées et affirmé que d’autres événements étaient en cours à Paris. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Jeudi 20 avril une nouvelle attaque terroriste a eu lieu à Paris, sur les Champs-Élysées. Un policier a été tué et un autre grièvement blessé dans un échange de tirs avec deux individus. Le premier assaillant, fiché S, a été immédiatement neutralisé mais le second serait toujours en fuite. Pendant que ces événements se déroulaient, les onze candidats à la présidentielle étaient sur France 2 dans "15 minutes pour convaincre". Tour à tour, ils se sont succédés face à Léa Salamé et David Pujadas pour tenter de convaincre les Français à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle. Dernier à passer, François Fillon a, comme Emmanuel Macron et Jean Lassalle avant lui, évoqué la nouvelle attaque terroriste survenue sur le sol français.

François Fillon crée encore la polémique

Un passage très remarqué puisque l’ancien Premier ministre a annoncé que d’autres événements étaient en cours à Paris... alors que ce n’était pas du tout le cas : "On nous laisse entendre qu'il y a d'autres violences ailleurs dans Paris. Donc je voudrais dire que moi, dans ces conditions, j'annule les déplacements qui étaient prévus demain dans ma campagne. J'aurai l'occasion de m'exprimer dans la journée. Et je voudrais tout de suite dire que, vraiment, la lutte contre le terrorisme doit être la priorité absolue du prochain président de la République" a-t-il déclaré. Alors honnête erreur ou petite récupération politique. Chacun se fera son idée...

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people