Politique

Assemblée Nationale : Une commission suspendue après des débats houleux sur l'IVG (VIDEO)

Assemblée Nationale : Une commission suspendue après des débats houleux sur l'IVG (VIDEO)

Depuis quelques jours, la question de l'avortement est au centre de l'actualité. Ce mercredi 23 novembre, une commission a été suspendue à l'Assemblée Nationale à la surprise générale suite à des débats sur l'IVG. Une séquence que nous vous proposons de découvrir sur Non Stop Zapping.

La question de l'IVG continue de provoquer des tensions notamment dans le débat entre les deux tours. En effet, Alain Juppé cible François Fillon sur ses positions très réfractaires sur la famille et l'avortement depuis quelques jours. Ce mercredi 23 novembre, la question de l'IVG était évoquée à l'Assemblée Nationale. Mais la commission a été suspendue après des débats houleux selon LCP.  A l'ordre du jour de cette réunion, on retrouvait notamment la proposition de loi socialiste visant à étendre le délit d'entrave à l'interruption volontaire de grossesse. Ce texte vise à condamner les sites internet. Selon la députée socialiste Catherine Coutelle, ces sites ont pour but "d'induire délibérément en erreur, d'intimider et/ou exercer des pressions psychologiques ou morales afin de dissuader de recourir à l'IVG".

"Il est presque inquiétant de voir que ces sujets puissent revenir"

Lors de la commission, la présidente de la délégation aux droits des femmes a rappelé que cette question est d'actualité avec le débat entre les deux tours : "Le choix de recourir à l'IVG ne relève pas d'une expression d'une opinion personnelle", a-t-elle déclaré avant de souligner à ses collègues que les parlementaires ont "signé une résolution en 2014 à l'unanimité des groupes qui dit que l'IVG est un droit fondamental". Elle fait là encore référence au discours de François Fillon qui a remis en cause, à titre personnel, le caractère "fondamental" du droit à l'IVG. Ensuite, Catherine Coutelle a été rejointe par l'orateur PS, Alain Ballay, qui s'est exprimé à son tour : "Il est presque inquiétant de voir que les sujets, notamment sur une remise en cause de l'IVG, puissent revenir...", a-t-il lâché en faisant lui aussi référence à l'actualité.

Par Lea Ouzan

Réagissez à l'actu people