Politique

Arnold Schwarzenegger donne un cours de morale à Donald Trump (Vidéo)

Arnold Schwarzenegger donne un cours de morale à Donald Trump (Vidéo)

À la suite de l’attaque de Charlottesville et de la réaction polémique de Donald Trump, qui a renvoyé dos à dos les responsabilités des suprémacistes blancs et des militants de gauche ; Arnold Schwarzenegger a tenu à lui rappeler les fondamentaux de la morale. Non Stop Zapping vous montre les images.

Le gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, a tenu à faire savoir à Donald Trump qu’il n’était pas du tout d’accord avec les propos qu’il a tenus après l’attaque de Charlottesville. La semaine dernière, un homme appartenant à une manifestation de suprémacistes blancs, a foncé dans la foule au volant de sa voiture pour faucher des militants de gauche, venus défendre l’égalité. Une jeune femme a été tuée sur le coup. En renvoyant dos à dos la responsabilité de ce drame aux suprémacistes blancs et aux militants de gauche, Donald Trump a soulevé une indignation internationale. En refusant de condamner nommément les militants néonazis, le président des États-Unis a perdu de nombreux soutiens, notamment parmi les grandes entreprises.

Il n’a en revanche pas perdu le soutien d’Arnold Schwarzenegger pour la simple raison qu’il ne l’a… jamais eu. Le gouverneur de Californie, très critique envers le milliardaire depuis son élection, s’est fendu d’une vidéo devenue virale pour lui rappeler les règles de base de la morale, et de l’histoire. "Il n’y a pas deux camps de haine. Si vous marchez avec des drapeaux qui symbolisent le massacre de millions de personnes, il n’y a pas deux camps (…) En fait, en tant que président de cette belle nation, vous avez une responsabilité morale à envoyer un message sans équivoque pour dire que vous ne soutiendrez pas la haine et le racisme. Laissez-moi vous aider à écrire votre discours : 'En tant que président des États-Unis, et en tant que Républicain, je refuse le soutien des suprémacistes blancs. Le pays qui a mis en déroute les armées d’Hitler n’est pas un endroit pour les drapeaux nazis. Le parti de Lincoln ne soutiendra pas ceux qui chérissent les drapeaux d’une Confédération qui a échoué", a expliqué Arnold Schwarzenegger en se moquant d'une figurine à l'effigie de Donald Trump.

Par Alicia Dubreuil

Réagissez à l'actu people