Politique

Angela Merkel provoque une polémique après avoir fait pleurer une fillette palestinienne

Angela Merkel provoque une polémique après avoir fait pleurer une fillette palestinienne

Angela Merkel s’est retrouvée bien malgré elle au cœur d’une polémique. Alors qu’elle répondait à des questions de lycéens dans un établissement de la ville de Rostock, la chancelière allemande s’est fait interpeller par une jeune immigrée, qui allait bientôt se faire expulser d’Allemagne. Et sa réponse à littéralement fait fondre en larmes la jeune fille. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Ces derniers temps, Angela Merkel a beaucoup fait parler d’elle avec la crise en Grèce. Mais la chancelière allemande n’en oublie pas pour autant son pays. Et pour redorer son image auprès de ses concitoyens, elle multiplie les opérations de communications. Ainsi, le 16 juillet, Angela Merkel s’est rendue dans un lycée de la ville de Rostock pour répondre aux questions de lycéens.

 Et au cours de cet entretien, la chancelière s’est fait interpeller par une jeune fille d’origine palestinienne, qui lui a expliqué sa situation. Elle et sa famille sont sur le point de se faire expulser après avoir vécu 4 ans en Allemagne. "J’ai aussi des projets, je voudrais étudier, c’est vraiment un souhait, un objectif que je veux atteindre. Et c’est vraiment désagréable de voir que d’autres peuvent savourer l’existence et que soi-même, on ne peut pas partager ça avec eux (…) Nous vivons une période difficile, car nous allions nous faire expulser du pays. Je me suis sentie très mal à l’école et mes professeurs et mes camarades s’en sont rendu compte."

Angela Merkel bourreau des enfants

Bien évidemment, Angela Merkel a répondu à la jeune immigrée dans un style toujours très froid et pragmatique. "Je comprends ce que tu me dis, mais la politiques peut-être compliqué parfois (…) Tu es devant moi et tu es une personne extrêmement sympathique mais tu sais aussi que dans les camps de réfugiés palestiniens au Liban, ils sont des milliers et des milliers (…) Si on leur dit : "vous pouvez tous quitter pour venir ici", on ne va pas s’en sortir. Nous sommes donc dans ce conflit. La seule réponse que nous avons est : Il ne faut pas que cela dure trop longtemps pour avoir une décision. Mais certains devront repartir."

Une réponse qui va fait littéralement faire fondre en larme la fillette. Immédiatement, Angela Merkel se porte auprès de la jeune fille pour la consoler. "Je sais très bien que c’est difficile mais je veux malgré tout la consoler parce que nous ne voulons pas vous mettre dans une telle situation et que c’est dure pour toi et que tu as très bien décrit, au nom de beaucoup de gens comment on peut arriver dans une telle position". Mais outre-Rhin, le #Merkelstreichelt (#Merkelcaresse en français) est arrivé en tête de tous les sujets tendances. Et la chancelière a essuyé beaucoup de critiques. 

Réagissez à l'actu people