Politique

Anders Behring Breivik fait le salut nazi à l'ouverture de son procès, la vidéo choquante

Anders Behring Breivik fait le salut nazi à l'ouverture de son procès, la vidéo choquante

Le 22 juillet 2011, Anders Behring Breivik ouvrait le feu sur l'île norvégienne d'Utoya. Le bilan de cette attaque terroriste d'extrême droite est lourd, soixante-dix-sept morts et pas moins de trente-trois blessés graves. Alors que Anders Behring Breivik attaque l’État norvégien sur ses conditions de détention, ce dernier a adressé un salut nazi à l'ouverture de son procès. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Le nom d'Anders Behring Breivik ne vous parle peut-être pas, pourtant cet homme a assassiné froidement soixante-dix-sept personnes en 2011. En effet, le 22 juillet 2011, cet homme âgé à l'époque de 32 ans, se rend sur l’île norvégienne d'Utoya. Armé jusqu'aux dents, et déguisé en agent de police, Anders Behring Breivik ouvre le feu sur des campeurs, qui étaient pour la plupart des adolescents venus passer quelques jours de vacances en camps d'été. Le bilan de cette attaque terroriste est lourd, puisqu'Anders Behring Breivik tue 69 personnes et en blesse par moins de trente-trois. Un peu plus tôt ce tueur fou avait posé une bombe près du siège du gouvernement d'Oslo, faisant 8 morts.

Alors que le tueur a déjà été jugé pour ces faits en 2012, et avait d'ailleurs écopé de 21 ans de prison, soit la peine maximale en Norvège, ce dernier est de retour devant la justice. En effet, révolté de ses conditions de détention qu'il juge inhumaines et dégradantes, Anders Behring Breivik a décidé d'attaquer en justice l’État norvégien.

CrÂne rasé et salut nazi

C'est donc dans le gymnase de la prison de Skien transformé pour l'occasion en tribunal, qu'Anders Behring Breivik a fait ce que l'on peut appeler son grand retour médiatique. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Anders Behring Breivik s'est fait amplement remarquer dès l'ouverture de son procès. En effet, c'est le crâne entièrement rasé qu'il est apparu dans ce tribunal de fortune.

Après que les policiers lui aient retiré ses menottes, le terroriste d'extrême droite a fait un salut nazi, histoire de rafraîchir la mémoire à la Cour, mais aussi aux journalistes en ce qui concerne ses idéologies politiques. Une attitude qui semble être devenue une habitude chez Anders Behring Breivik. En effet, lors de son premier procès en 2012, le tueur fou norvégien avait également adressé un salut nazi avant de s'asseoir.

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people