Musique

Roméo Elvis remonté : Il s'en prend aux haters de Twitter (vidéo)

Roméo Elvis remonté : Il s'en prend aux haters de Twitter (vidéo)

Le rappeur Roméo Elvis fait le buzz sur les réseaux sociaux avec une vidéo de lui, prise lors du festival Garorock à Marmande ce 3 juillet, alors qu'il délivre un message cash à son public sur la haine déversée sur les réseaux sociaux. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Alors qu'il était en concert au festival Garorock à Marmande, en Nouvelle-Aquitaine, Roméo Elvis a vidé son sac de façon cash. Sans prendre de pincettes, le rappeur de 26 ans a profité de son passage sur scène le mercredi 3 juillet pour délivrer un message pour le moins controversé à ses fans et aux autres. "Vous ne voulez pas connaître mon avis non plus. Vous vous en battez les c***lles ! Ça sert à quoi de mettre des statuts de pédés ? Ça sert à quoi de mettre des statuts homophobes, négros et machin ? Ça sert à quoi de mettre des statuts, en envoyant de la haine, liker la haine de l'autre, retweeter la haine de l'autre ? Franchement ça ne sert à rien !", balance le grand frère de la chanteuse Angèle. En voulant défendre la liberté d'expression et en dénonçant les critiques qui déferlent sur les réseaux sociaux, Roméo Elvis s'est au contraire une nouvelle fois attiré la foudre des spectateurs.

Un artiste qui s'est détaché de Twitter

Hué par les personnes présentes et applaudi par d'autres, l'interprète de "Soleil" a continué son discours sans se laisser intimider, en ajoutant : "Je me suis fait n*quer la gueule sur les réseaux sociaux pour une phrase mal prononcée ! Alors que j'en ai rien à br**ler, je suis là devant vous, je suis content". "On ne se ressemble pas tous, on n'a pas tous la même paire de c***lles et pourtant on est tous ensemble ce soir", poursuit le rappeur belge, qui n'a peut-être pas choisi la meilleure façon de partager son avis concernant les commentaires virtuels de "haters". Lassé de recevoir des remarques désobligeantes à chaque remarque, Roméo Elvis a d'ailleurs décidé de complètement arrêter de se rendre sur Twitter depuis le mois de juin.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people