Musique

Renaud dévoile son deuxième single, "J'ai embrassé un flic" (Vidéo)

   / 5  
Renaud dévoile son deuxième single,
1
Renaud dévoile son deuxième single, "J'ai embrassé un flic" (Vidéo)
2
"J'ai embrassé un flic", le nouveau single de Renaud
Renaud sur scène avec le groupe corse I Muvrini
3
Renaud sur scène avec le groupe corse I Muvrini
Renaud sur la place de la République en janvier 2016
4
Renaud sur la place de la République en janvier 2016
Toujours Debout, le premier single de Renaud
5
Toujours Debout, le premier single de Renaud

Après avoir annoncé son grand retour au mois de janvier, Renaud sortira son nouvel album intitulé tout simplement "Renaud" le 8 avril prochain. Et ce jeudi, histoire de faire monter la pression et pour faire plaisir à ses fans, le chanteur a dévoilé son deuxième single. Après "Toujours Debout", Non Stop Zapping vous fait découvrir "J'ai embrassé un flic".

En janvier dernier, Renaud a annoncé son grand retour dans la musique sur "Europe 1" en affirmant qu’il ne buvait plus et qu’il avait retrouvé les chemins des studios en vue d’un nouvel album. Et pour faire patienter ses fans, le chanteur avait dévoilé le premier single de cet opus intitulé "Toujours Debout". Un titre dans lequel il rassure sur sa santé. "Toujours vivant, rassurez-vous. Toujours la banane, toujours debout. Je suis retapé, remis sur pieds, droit sur mes guibolles, ressuscité (...) Vous les fidèles, je viens vous dire merci (...) Trop content de vous retrouver (...) Je veux continuer à écrire et à chanter (…) Ils m'ont cru disparu, on me croit oublié, ces trous du cul peuvent continuer d'baver".

un titre qui fait référence à la marche du 11 janvier 2015

Et après avoir dévoilé le clip en février dernier de "Toujours Debout", Renaud vient d’offrir à ses admirateurs le nouveau single de son album "Renaud" qui sort ce vendredi 8 avril. Intitulé "J’ai embrassé un flic", l’artiste fait référence à la marche du 11 janvier à Paris après les attentats de Charlie Hebdo, de l’Hyper Cacher et de Montrouge. "Nous étions des millions entre République et Nation, Protestants et catholiques, musulmans, juifs et laïc, sous le regard bienveillant de quelques milliers de flics, solidaires avec ceux de Charlie. Et puis j’ai vu défiler quelques bandits notoires, présidents, sous ministres et petits rois sans gloire. Et j’ai vu, et j’ai vu le long du trottoir un fic qui avait l’air sympathique alors je l’ai approché…Et j’ai embrassé un flic (…) J’aurais pas cru y’a trente ans qu’au lieu de leur balancer des pavés à tour de bras j’en serrerais un contre moi". 

 

Réagissez à l'actu people