Musique

Nicola Sirkis explique pourquoi Indochine a refusé de faire la première partie des Rolling Stones (vidéo)

Nicola Sirkis explique pourquoi Indochine a refusé de faire la première partie des Rolling Stones (vidéo)

Invité dans "C à vous" ce mercredi 2 septembre, le chanteur Nicola Sirkis a expliqué pour quelle raison son groupe Indochine avait refusé de faire la première partie des Rolling Stones il y a plusieurs années. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.

Devenu emblématique, le groupe Indochine fête en 2020 ses 40 ans. Depuis le début, le groupe mené par le chanteur Nicola Sirkis a toujours su rester proche de son public. Pour ses fans, Indochine est d'ailleurs prêt à renoncer à de belles opportunités. Invité dans "C à vous" ce mercredi 2 septembre, Nicola Sirkis est revenu sur la première partie des Rolling Stones qu'ils avaient refusé en 2006. "Et pourtant, c’est un groupe que je vénère, je crois que la première chanson que j’avais écoutée quand j’avais treize ans c’était Brown Sugar…", a confié le chanteur fan de l’immense groupe de rock. Pourtant, Nicola Sirkis n'a pas saisi cette chance pour une raison économique. 

"Je trouve qu’au-delà, c’est de l’abus"

"Je ne concevais pas le prix des places, je ne voulais pas participer à ça", a-t-il expliqué alors que les prix des places de ces concerts pouvaient s'envoler à des centaines d'euros. Des sommes bien loin de ce que le groupe français  propose à ses fans, préférant vendre des "places qui sont à un prix abordables", comme l'a souligné le journaliste Antoine Genton. "Eh oui, alors que pourtant les productions de stades ça coûte hyper cher, là, les prochains stades qu’on va faire, ça dépassera pas les 80 euros", a indiqué Nicola Sirkis qui refuse de dépasser ce prix. "Je trouve qu’au-delà, c’est de l’abus, c’est pour gagner de l’argent. Nous, le but d’Indochine, ça n’a jamais été de s’enrichir. Donc là pour les Stones, ouais, je regrette un petit peu, mais bon voilà, je peux pas…", a-t-il avoué. Le chanteur ne serait cependant pas contre l'idée de vivre cette expérience avec les Rolling Stones, à condition qu'ils fassent un concert gratuit.

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people