Musique

Muriel Robin, Laura Smet, Christophe Willem : les stars chantent contre l'homophobie (vidéo)

Muriel Robin, Laura Smet, Christophe Willem : les stars chantent contre l'homophobie (vidéo)

Plus de 70 artistes se sont réunis pour chanter contre l'homophobie à l'initiative de l'association "Urgence homophobie". On retrouve notamment Muriel Robin, Christophe Willem, Laura Smet ou encore Laurent Ruquier. Un clip à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

"Parce que dans certains pays du monde être homosexuel ou transgenre est toujours considéré comme un crime passible d'emprisonnement ou de peine de mort, parce qu'avec plus de 15% d'agressions physiques supplémentaires enregistrées en France en 2018 (par rapport à l'année précédente), ils ne sont toujours pas libres de s'aimer ou d'assumer leur identité, même dans notre pays". Voilà dans quels termes l'association "Urgence homphobie" explique le combat qu'elle mène, et auquel un collectif de célébrités tente d'apporter son soutien en chanson. "De l'Amour" raconte l'histoire d'Azamat, le premier réfugié accueilli par Urgence Homophobie en France. On y croise de nombreuses personnalités, de la chanson, de la télévision, du cinéma ou encore des médias.

Un casting cinq étoiles

Parmi les têtes d'affiche de ce clip, on peut notamment noter la présence de : Muriel Robin, Christophe Willem, Laurent Ruquier, Laura Smet, Camille Cottin et l'équipe de "Dix pour cent", Agnès Jaoui, Vincent Dedienne, Julie Gayet, Christiane Taubira, Marc-Olivier Fogiel, Amanda Lear, Emmanuel Moire et bien d'autres. Une chanson très forte où les personnalités chantent dans un entrepôt très sobre, ponctué de scènes d'une très grande violence censées faire ressentir le quotidien des personnes homosexuelles et/ou transgenres. Une femme se fait notamment cracher au visage par un homme, avant qu'un jeune homme ne se fasse tabasser par une bande dans un parking. "La réalisation coup de poing cherche à éveiller les consciences en nous faisant comprendre qu'être spectateur de cette réalité et garder le silence, c'est aussi être acteur de l'agression" explique l'association.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people