Musique

Mort d’Annie Cordy : Frédéric Mitterrand évoque l’un des drames de sa vie (vidéo)

Mort d’Annie Cordy : Frédéric Mitterrand évoque l’un des drames de sa vie (vidéo)

Vendredi 4 septembre, Annie Cordy est décédée. De nombreux hommages se sont succédés. Joint par Cnews, Frédéric Mitterrand a évoqué l’un des drames de la vie de l’artiste…

L’interprète de "Tata Yoyo" est décédée vendredi 4 septembre à l’âge de 92 ans. L’annonce a été faite par sa famille à l’AFP. Rapidement, de nombreux artiste ont salué la mémoire de celle qui fut une star du music-hall. Annie Cordy a eu une carrière bien remplie entre chanson, théâtre, cinéma ou encore télévision. Son sourire et sa joie de vivre étaient contagieux. Son amie Nicoletta en témoigne samedi 5 septembre sur Cnews. "C’est le soleil de mon métier (…) Sa gaieté et sa générosité resteront toujours présentes dans nos cœurs" confiait la chanteuse. Contacté par téléphone, Frédéric Mitterrand est revenu sur l’un des drames de la vie d’Annie Cordy.

Il évoque la perte de son mari

L’ancien ministre de la Culture a tenu à saluer la mémoire d’Annie Cordy en évoquant "sa joie". Puis il revient sur la mort de François-Henri Bruno, le mari de l’artiste. "Il y a eu des grands drames dans la vie d’Annie Cordy mais elle les a tous noyés dans la rigolade. Mais pour noyer les drames dans la rigolade il faut beaucoup beaucoup de courage et beaucoup de volonté. Elle adorait son mari par exemple. Elle l’a perdu il y a déjà quarante ans. Elle a continué pour lui" confie Frédéric Mitterand sur Cnews. Il évoque ensuite la discrétion de l’interprète de "La Bonne du Curé". "L’aurait-elle dit à des journalistes ? Certainement pas. Elle l’a peut-être dit à des gens qui comptaient beaucoup, comme Dave par exemple, qui a fait des hommages magnifiques depuis hier. Très peu de gens savaient ça. Non ce qu’il fallait c’est que la lumière s’allume et qu’on y aille".

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people