Musique

Michel Polnareff : Le coup de gueule de son attaché de presse face aux accusations (Vidéo)

Michel Polnareff : Le coup de gueule de son attaché de presse face aux accusations (Vidéo)

Depuis ce dimanche, l’état de santé de Michel Polnareff fait la Une des médias. En effet, son producteur doute de la véracité des informations sur la santé du chanteur. Et ce lundi soir dans "Il en pense quoi Camille ?", Fabien Lecoeuvre, l’attaché de presse de l’artiste, a poussé un coup de gueule contre ces accusations. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Depuis maintenant plus d’une semaine, Michel Polnareff est hospitalisé à l’Hôpital Américain de Neuilly-sur-Seine après avoir été victime d’une double embolie pulmonaire. Mais dimanche, dans une enquête parue dans le "JDD", on apprend que le producteur du chanteur doute sérieusement de son état de santé. Sur "RTL", il s’est ainsi expliqué. "Mes interrogations portent sur le premier jour, le soir du concert à la salle Pleyel. Il décide de ne pas jouer mais ne me prévient pas. Il ne veut pas jouer, il est au bar tout l’après-midi jusqu’au soir, avant d’aller au restaurant à 20h30," a-t-il déclaré avant de poursuivre : "A 23h, il appelle un médecin qui ne lui délivre pas de certificat médical, il ne lui interdit pas de chanter le lendemain. Je ne doute pas du diagnostic du Dr Sioux, je demande à avoir accès au dossier médical."

On ne peut pas mettre en doute la parole d'un médecin

Cette hospitalisation a d’ailleurs poussé Michel Polnareff à stopper sa tournée. Et cela a bien évidemment eu des conséquences financières. "Je mets en doute une instrumentalisation de l’hôpital. S’il s’avère que le dossier médial dit qu’il ne pouvait pas chanter, je paierai. S’il s’avère qu’il pouvait chanter, les frais d’annulation seront partagés. Il est coproducteur à 80% de la tournée, et moi à 20%. S’il pouvait chanter, il prendra l’entière responsabilité financière", a ajouté le producteur. Et ce lundi soir dans "Il en pense quoi Camille ?, Fabien Lecoeuvre, l’attaché de presse de Michel Polnareff, a poussé un coup de gueule contre ces accusations. "C'est très très grave de remettre en cause la parole des médecins ! On appelle ça un déni de situation. Quand on ne veut pas admettre qu'un mec est malade, et gravement malade hélas, c'est un déni de situation évident ! Le dossier médical est à la disposition de qui souhaite le consulter... (...) On ne peut pas mettre en doute la parole d'un médecin."

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people