Musique

Le Gros Journal : JoeyStarr confie avoir encore des problèmes avec la police (Vidéo)

Le Gros Journal : JoeyStarr confie avoir encore des problèmes avec la police (Vidéo)

Précurseurs du rap en France, NTM sera bientôt de retour pour une série de concerts événements. Alors que les shows sont très attendus par les fans du groupe des années 90, JoeyStarr et Kool Shen étaient les invités du "Gros Journal" de Mouloud Achour ce mercredi 7 juin. Et si les rappeurs se sont grandement assagis avec le temps, JoeyStarr a avoué avoir encore des soucis avec la police. Non Stop Zapping vous en dit plus.

C’est en 1988 que le groupe NTM voit le jour. Et c’est notamment grâce à la formation originaire de Seine Saint-Denis que le peuple tricolore découvre le rap et l’univers du hip-hop. Mais après dix ans de succès, JoeyStarr et Kool Shen décident de se séparer afin de se concentrer sur leurs carrières respectives. Alors que NTM fêtera très prochainement son trentième anniversaire, les deux compères ont décidé de revenir sur scène dans le cadre d’une série de concerts événements. En effet, JoeyStarr et Kool Shen seront sur la scène de l’Accor Hotels Arena les 8, 9 et 10 mars 2018 afin de célébrer comme il se doit cet anniversaire en compagnie de leurs fans. Et si trente ans sont passés depuis les débuts de NTM, les deux rappeurs sont encore victimes d’une mauvaise réputation, bien que ces derniers se soient clairement assagis avec le temps.

"Je ne suis pas à l’abri de ça moi"

Invité sur le plateau du "Gros Journal" de Mouloud Achour, JoeyStarr a même confié avoir encore des problèmes avec la police ! L’histoire de l’agression sur une hôtesse de l’air datant de 1999, n’est visiblement pas terminée. "Il y a trois jours, il y a des condés qui sont venus chez moi. Ils ont essayé de fric-frac la porte, un peu quand même. Parce que l’hôtesse de l’air est encore sur mes reins, à qui je dois encore de l’argent parce que la justice lui donne encore gain de cause. Donc les mecs sont venus à quinze avec un huissier, plus deux camions de képis devant. Voilà je te laisse la suite. (…) Je ne vais pas faire ma pleureuse non plus. (…) Je sais que du jour au lendemain il peut se passer des trucs. Il peut y avoir le petit caillou dans la godasse dont tu ne peux te défaire. Je ne suis pas à l’abri de ça moi."

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people