Musique

La rappeuse Azealia Banks accusée de tuer des poulets dans son placard (vidéo)

La rappeuse Azealia Banks accusée de tuer des poulets dans son placard (vidéo)

La rappeuse américaine Azealia Banks fait polémique en diffusant une vidéo dans lequel elle nettoie le placard où elle aurait tué des poulets pendant trois ans.

Une vidéo qui fait polémique. La rappeuse américaine Azealia Banks de 25 ans a, en effet, choqué les internautes dans une vidéo qu'elle a publié sur les réseaux sociaux. A l'intérieur, la jeune femme se filmait en "selfie" dans sa résidence. Lunettes de protection sur le nez, Azealia Banks y dévoile l'intérieur de son placard. Sur les murs et le plancher, on y voit de nombreuses plumes et des cadavres de poulets. La rappeuse se serait servie de ce placard pendant près de trois ans.

Et même si la vidéo en question a été supprimée après sa diffusion, Azealia Banks déclara faire de la brujeria (sorcellerie) : "la quantité de merde qui est sur le point de dégager de mon sol là les gars, oh mon dieu. Trois années de brujeria. Ouais, maintenant je dois gratter toute cette merde. J'ai ma ponceuse et mon masque. C'est sur le point de partir. Les vraies sorcières font les vraies choses. Au cas où vous ne le sauriez pas, brujeria est un mot espagnol qui signifie sorcellerie", annonce-t-elle.

Les réactions des internautes

Face à cette vidéo, de nombreux internautes sont montés au créneau, et notamment l'association de défense des droits des animaux PETA au magazine People : "nous espérons que le fait qu'elle nettoie son placard est le signe qu'elle prévoit de nettoyer ses actes, devenir une bonne sorcière et arrêter de sacrifier de manière aussi cruelle et horrible des animaux effrayés".

La chanteuse Sia, elle aussi engagée pour la défense des animaux, s'est vivement opposée à la vidéo d'Azealia Banks : Sacrifier des animaux pour son propre plaisir est la m**** la plus nulle que j'aie jamais entendue. réussissez plutôt en étant génial, gentil et en travaillant dur".

Par Maxime Carignano

Réagissez à l'actu people