Musique

La chanteuse M.I.A attaquée par le PSG pour son clip "Borders" (Vidéo)

La chanteuse M.I.A attaquée par le PSG pour son clip "Borders" (Vidéo)

Après la publication du clip de son single "Borders", M.I.A s'est attirée les foudres du PSG. Le club de football a mis en demeure la chanteuse et sa maison de disques Universal après le détournement du maillot du PSG par la chanteuse dans la vidéo. Une vidéo que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

La chanteuse britannique M.I.A ne pensait sûrement pas que son dernier clip ferait autant polémique. Fin novembre, l'artiste a dévoilé son nouveau single "Borders" dans lequel elle évoque le problème des réfugiés en Europe, mais aussi les conditions de vie des migrants qui traversent la méditerranée pour venir en Europe. Pour son clip, M.I.A a décidé de détourner le maillot de l'équipe du PSG en remplaçant "Fly Emirates" par "Fly Pirates", Malheureusement pour la chanteuse, ce maillot n'a pas du tout plu au club parisien. Les avocats du PSG ont donc contacté M.I.A en faisant part de leur mécontentement, et la chanteuse a même reçu une mise en demeure de quatre pages signée par Jean-Claude Blanc qu'elle a publié sur son compte Twitter.

Sur la mise en demeure en question, il est stipuler que le détournement du maillot est une atteinte au droit à l'image du PSG, qui ne comprend pas pourquoi il est associé aux revendications de la chanteuse ». Le club estime que l'artiste a profité de la renommée du PSG pour faire la promotion de son clip ce qui pourrait donner une mauvaise image du club de football : "Nous vous demandons formellement, dans les 24 heures suivant la réception de cette lettre, de mettre un terme à la diffusion sur tout support des images montrant le maillot du Paris SG dans le clip Borders ou dans tout autre clip, de cesser d'utiliser notre image et marque sans notre autorisation, de compenser le tort que vous nous avez occasionné".

M.I.A réagit sur Twitter

Jean-claude Blanc visiblement énervé, fait comprendre à M.I.A qu'elle risque des poursuites : "Nous nous réservons le droit de rechercher tous les remèdes juridiques pour compenser le préjudice dont nous avons déjà souffert et continuerons à souffrir, et nous nous réservons le droit d'engager toutes procédures, y compris judiciaires si besoin, pour protéger nos intérêts". Loin d'être impressionnée par cette lettre, la chanteuse a tenu à répondre au PSG en publiant de nouvelles photos d'elle dans son faux maillot "Fly Pirates", et en partageant les messages de soutien de ses fans. Ce n'est pas la première fois que l'artiste est au cœur d'une polémique. En 2012, M.I.A a été poursuivie par la NFL qui lui réclamait 16 millions d'euros de dommages et intérêt après son doigt d'honneur lors du show de la mi-temps du Super Bowl.

 

Réagissez à l'actu people