Musique

Joey Starr au soutien des DJ pour une réouverture des discothèques (vidéo)

Joey Starr au soutien des DJ pour une réouverture des discothèques (vidéo)

La pandémie de coronavirus a de lourdes conséquences sur le milieu de la nuit. Depuis plus de trois mois, les discothèques sont toutes fermées. Les DJ ont protesté en musique mercredi 1er juillet et ont pu compter sur le soutien de Joey Starr.

La covid-19, virus venu de Chine, a créé une pandémie mondiale à laquelle la France a dû faire face. Pour lutter contre la propagation du coronavirus, une mesure de confinement a été mise en place. Après près de deux mois, un déconfinement progressif s’est installé. Si les terrasses des restaurants ont d’abord pu rouvrir, les salles ont ensuite pu accueillir des clients à la condition de respecter les nouvelles normes sanitaires. Mais il y a un secteur qui n’a toujours pas rouvert et souffre de plus de trois mois de fermeture, c’est le secteur de la nuit. Une réunion interministérielle s’est tenue mercredi 1er juillet sur le sujet et les DJ ont protesté en mixant. Ils souhaitent une réouverture le 10 juillet prochain.

Joey Starr est venu apporter son soutien aux DJ

"Dans nos métiers, nous pouvons affronter une petite saison mais pas une ‘non-saison’. Si les clubs ne rouvrent pas la semaine prochaine, ça va être un massacre" prévient Jean Roch, DJ et patron de clubs, à l’AFP. Mercredi 1er juillet, les DJ ont donc mixé pour protester. Ils portaient un masque noir avec écrit dessus "Je suis DJ". Le rappeur Joey Starr est venu soutenir la profession. Il déclare au micro de Cnews : "Les clubs ont besoin de rouvrir. L’idée ce n’est pas juste d'aller faire la fête, c’est que les gens retournent travailler. Il y a une économie derrière".

Le milieu de la nuit représente 1600 établissements et environ 25 000 emplois selon le Syndicat National des Discothèques et des Lieux de Loisirs. S'il n'y a aucune réouverture, 400 à 500 établissements seraient menacés de fermeture. Alors que les syndicats travaillent avec le ministère de la Santé pour trouver une solution, de nombreuses fêtes clandestines s’organisent partout en France risquant de créer des chaînes de contamination. Des solutions sont envisagées par les professionnels comme mettre des tables sur la piste de danse, rester en groupe et ne pas se mélanger aux autres, télécharger l’application Stop Covid… Cela sera-t-il suffisant pour que les autorités valident la réouverture des établissements le 10 juillet ? Des réunions doivent encore se dérouler…

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people