Musique

Fréro Delavega : L'amertume de Jérémy Frérot en évoquant la fin du duo (vidéo)

Fréro Delavega : L'amertume de Jérémy Frérot en évoquant la fin du duo (vidéo)

Un peu plus de deux ans après l'annonce de l'arrêt des Fréro Delavega, Jérémy Frérot est revenu sur cette fin brutale, non sans amertume. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

C'est en 2014 que le conte de fées commence pour les Fréro Delavega. À l'époque, les deux jeunes chanteurs se font repérer par Mika dans la saison 3 de The Voice, sur TF1. Et s'ils n'ont pas gagné le télé-crochet, devancés par Kendji Girac, Jérémy Frérot et Florian Delavega ont, par la suite, connu un succès fulgurant. Mais coup de théâtre en 2016, après des albums à succès et plusieurs tournées, les deux comparses décident de mettre fin à leur duo. Une décision prise de façon unilatérale, comme Florian Delavega l'expliquait sans fards dans un entretien accordé à l'émission "50 Min Inside" sur TF1 : "Courir après les ventes, courir après le succès ce n'est pas quelque chose qui me fait rêver. Cette exposition médiatique c'est quelque chose qui ne me convient plus." À ses côtés, Jérémy Frérot avait préféré le silence, vraisemblablement en désaccord avec cette décision.

"Il a décidé pour moi"

Plusieurs années plus tard, le chanteur a choisi de revenir sur le devant de la scène avec un nouvel album baptisé "Poupées russes". Le compagnon de Laure Manaudou (avec qui il a un enfant) est désormais résolu à mener une carrière en solo. Et même des années plus tard, lorsqu'on lui demande d'expliquer les raisons de la fin brutale des Fréro Delavega, le chanteur fait encore preuve d'une certaine amertume. Invité sur le plateau de "Vivement dimanche prochain", Jérémy Frérot est ainsi revenu sur la décision de son ancien comparse de scène : "Moi je n'ai pas réellement décidé. C'est plutôt lui qui a décidé pour moi. Il en a eu un peu marre de bouger, d'être sous le feu des projecteurs. Il préférait vraiment la tournée. Sauf que quand tu fais une tournée t'es obligé de te promouvoir. Il a eu besoin d'arrêter un peu." Une décision plus subie que choisie…

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people