Musique

Enricos Macias écouté par Oussama Ben Laden : "J'ai cru à un canular !"

Enricos Macias écouté par Oussama Ben Laden : "J'ai cru à un canular !"

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Enrico Macias apparaît dans l'impressionnante collection de cassettes ayant appartenu à Oussama Ben Laden. Comme on pouvait s'en douter, le chanteur n'est pas vraiment ravi d'avoir potentiellement compté le leader d'Al Qaïda parmi ses fans.

C'est une information qui a surpris tout le monde. Il y a quelques années, l'armée américaine a découvert en Afghanistan une  impressionnante collection de cassettes audio appartenant à Oussama Ben Laden. Parmi ces enregistrements se trouvaient surtout des discours de l'ancien leader d'Al-Qaïda. Mais, alors que la musique est formellement interdite par le régime des talibans, une découverte surprenante a été faite comme l'a révélé la BBC : "La pop occidentale y fait une apparition grâce à Gaston Ghrenassia alias Enrico Macias, un juif algérien qui a eu un succès en France avant de devenir célèbre dans le monde entier dans les années 60- 70" Flagg Miller, l'expert en culture arabe ayant recueilli et analysé toute la collection indique qu'écouter "ces chansons plaisait manifestement à quelqu’un, même si cela consistait officiellement une hérésie" et ajoute "Selon moi, cette collection de chansons françaises montre la diversité des langues que parlaient ces Arabes afghans de Kandahar, et leur expérience du monde"

"Franchement, je ne veux pas en tirer une gloire"

Le principal intéressé n'a pas été vraiment ravi d'apprendre qu'il avait potentiellement compté Oussama Ben Laden parmi ses fans. Interrogé par France TV Info, le chanteur a expliqué qu'il était "surpris et gêné" par cette nouvelle. Enrico Macias a eu l'occasion d'en dire un peu plus à nos confrères de BFMTV. "J'étais très étonné, j'ai même cru à un canular, je vous le dis franchement. Et puis après réflexion, je me suis aperçu que c'était peut-être vrai. En tout cas si c'est vrai, mes messages s'adressent à tout le monde, dans le monde entier. Franchement, je ne veux pas en tirer une gloire. Moi je chante Malheur à celui qui blesse un enfant et Enfants de tous pays, et il écoutait peut-être mes chansons. Ou alors il les écoutait avant qu'il ne soit devenu l'atroce bonhomme que c'est, je ne sais pas"

 

 
Réagissez à l'actu people