Musique

Emmanuel Moire : "Etre gay affirmé, c'est déjà un parti pris politique très fort"

Emmanuel Moire : "Etre gay affirmé, c'est déjà un parti pris politique très fort"

Emmanuel Moire est actuellement en pleine tournée promotionnelle pour la sortie ce vendredi de son nouvel album, La Rencontre. Dans une interview accordée au Parisien, le chanteur s'est confié notamment sur son homosexualité et sur ses envies de paternité.

Emmanuel Moire fait son retour dans les bacs ce vendredi. En pleine tournée des médias pour assurer la promotion de La Rencontre, son quatrième album, le chanteur joue la carte de la sincérité et ouvre les portes sur sa vie personnelle. Le week-end dernier déjà, il s'était exprimé dans 50 mn Inside sur la cicatrice que lui a laissé la mort de son frère jumeau en 2009 : "Moi c'est à vie que je dois vivre avec une partie de moi qui n'existe plus et qu'il a fallu que je comble d'une autre manière. Il y un avant et un après ce que j'ai vécu de toute façon. Je ne peux pas l'ignorer et ce sera toute ma vie comme ça. Je l'accepte, je le gère et j'apprends à vivre avec mais c'est une blessure qui restera tout le temps. Après la vie continue et j'ai envie qu'elle soit belle donc je fais tout pour".

"J'ai été surpris que dans notre pays les gens ne se donnent pas plus la main que ça"

Et justement, Emmanuel Moire semble avoir une idée très précise de ce qui pourrait rendre sa vie encore plus belle comme il le confie ce vendredi au Parisien. S'il affirme ne pas être amoureux en ce moment, il espère bien se poser rapidement : "Je me suis aperçu que j'ai passé énormément de temps à travailler et j'ai un peu laissé de côté ma vie. Et là depuis quelques mois j'ai des élans d'envie de paternité, de construire autre chose, ma vie de famille". Homosexuel affirmé, l'ancien membre de la troupe du Roi Soleil a également affirmé ses envies de mariage et est revenu sur le houleux débat autour du mariage pour tous : "Moi, forcément, le mariage pour tous je ne peux être que pour. On peut se réjouir dans notre pays d'avoir les mêmes droits que les autres même si on est soi-disant différents. J'ai été vachement affecté par les courants violents des gens qui protestaient sur des droits pour les autres alors que ça ne leur enlevait rien. J'étais un petit peu surpris que, dans notre pays qui est un pays d'égalité, de liberté, de fraternité que les gens ne se donnent pas plus la main que ça. Moi j'ai dit ce que j'avais à dire, je ne fais pas de politique et je trouve qu'entre l'artiste et le politique il y a parfois un pont un peu casse-gueule. Je pense que déjà aujourd'hui être gay, affirmé, avec le sourire et populaire, c'est déjà un parti politique très fort". C'est dit.

 

 

 

Réagissez à l'actu people